Côte-des-Neiges & NDG
17:17 3 novembre 2020 | mise à jour le: 4 novembre 2020 à 01:36 temps de lecture: 2 minutes

NDG: une ex-candidate accusée de «manoeuvre électorale frauduleuse»

NDG: une ex-candidate accusée de «manoeuvre électorale frauduleuse»
Photo: TwitterCynthia Nichols, ex-candidate aux élections provinciales dans Notre-Dame-de-Grace.

Deux constats d’infraction relevant des violations aux règles d’Élections Québec pèsent contre l’ex-candidate aux élections provinciales de Notre-Dame-de-Grâce, Cynthia Nichols. Celle-ci pourrait perdre le droit de se présenter à nouveau pour les cinq prochaines années.

Dans l’intervalle, elle pourrait également être privée de son droit de vote et d’effectuer du travail de nature partisane, en plus d’avoir à payer une amende de 500$.

On reproche à l’ex-candidate indépendante d’avoir apposé, en octobre 2017, sa candidature à la liste électorale «en sachant qu’elle n’avait pas le droit d’y être inscrite.» Il s’agit d’une «manoeuvre électorale frauduleuse.»

Devant ces accusations, l’ex-candidate a plaidé non coupable. Ce faisant, le constat d’infraction fera l’objet d’une audition, dont la date est à déterminer.

Élections Québec ne peut préciser pourquoi la candidature de Mme Nichols n’était pas éligible, puisque «les éléments de preuve demeurent confidentiels jusqu’à ce que le dossier soit entendu devant le tribunal.»

Toutefois, la Montréalaise avait été accusée par l’institution d’avoir omis de transmettre son rapport de dépenses électorales en 2018, une infraction qui rend les candidats aux élections inéligibles.
Mme Nichols n’a pas répondu à nos demandes d’entrevues.

Lors des élections provinciales, en octobre 2018, Mme Nichols avait amassé 151 votes, représentant 0,6% de la population. C’est la députée fédérale Kathleen Weil qui a été réélue pour un quatrième mandat, avec 63% des votes.

Le parti libéral siège dans la circonscription depuis 1994.

Articles similaires