Hochelaga-Maisonneuve
08:22 12 juin 2020 | mise à jour le: 12 juin 2020 à 12:14

PL61: le projet d’Assomption Sud inquiète Québec solidaire

PL61: le projet d’Assomption Sud inquiète Québec solidaire
Photo: CourtoisieLe député de Québec solidaire, Alexandre Leduc

L’inclusion du projet de prolongement de l’avenue Souligny et du boulevard de l’Assomption dans la liste des quelque 200 projets à être «accélérés» par le projet de loi 61 (PL61) inquiète le député d’Hochelaga-Maisonneuve, Alexandre Leduc.

Ces deux prolongements visent à donner un accès routier au Port de Montréal à partir de l’autoroute. Appelé à se pencher sur l’avenir du secteur Assomption Sud – Longue-Pointe, l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) avait émis 27 recommandations, dont la modification du concept d’échangeur en forme de boucle.

Cette dernière, qui doit permettre aux camions de faire le trajet plus rapidement, serait construite dans l’un des derniers milieux humides du quartier.

Avec le PL61, le député de Québec solidaire estime que le gouvernement «se donne les pleins pouvoirs de sauter par dessus les étapes environnementales et les étapes de concertations» qui ont été faites par le passé.

«On réclame que, dans cet océan d’asphalte qu’est Montréal, on ne détruise pas les dernières zones vertes et îlots de fraîcheur. On veut qu’il y ait d’autres alternatives qui soient mises de l’avant», explique Alexandre Leduc.

La première mouture du PL61 prévoit que Québec peut sauter «certaines dispositions de la Loi sur la qualité de l’environnement » afin de réaliser le plus vite possible des chantiers d’infrastructures. Radio-Canada révélait jeudi matin qu’au moins deux modifications seraient apportées au volet environnement du PL61. Avec ces modifications, les milieux humides et hydriques devraient être plus clairement préservés.

«C’est essentiellement des résidents d’Hochelaga qui vont être impactés par ce projet-là, donc on voulait les interpeller.»

– Alexandre Leduc

Amendements ou pas au PL61, Québec solidaire demande une «réponse politique». «On veut qu’ils nous disent, d’un point de vue local, que ce ne sera pas la boucle qui sera mise de l’avant et qu’ils sont en train d’étudier des alternatives», déclare Alexandre Leduc.

Le député d’Hochelaga-Maisonneuve appelle donc à l’action citoyenne par l’entremise d’une lettre s’adressant au ministre des Transports du Québec (MTQ) et la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, responsables du projet Assomption Sud.

Articles similaires