Hochelaga-Maisonneuve
12:00 16 décembre 2020 | mise à jour le: 16 décembre 2020 à 16:36 temps de lecture: 3 minutes

Une adaptation de «La Métamorphose» au Théâtre Denise-Pelletier

Une adaptation de «La Métamorphose» au Théâtre Denise-Pelletier
Photo: Jean-François Brière/GracieusetéAlex Bergeron et Marie-France Lambert, têtes d’affiche de la pièce La Métamorphose, d’après l’œuvre de Franz Kafka.

Après Frankenstein, 1984 et Le Meilleur des mondes, La Métamorphose, un autre classique de la littérature de l’imaginaire, est adapté par le Théâtre Denis-Pelletier.

Pour amorcer la saison hiver-printemps 2021, le TDP propose une adaptation théâtrale de La Métamorphose de l’écrivain austro-hongrois Franz Kafka. Rappelons que cette nouvelle fantastique, écrite en 1915, raconte l’histoire d’un représentant de commerce se transformant peu à peu en insecte, au grand désarroi de sa famille.

Réalisant «un vieux fantasme», le metteur en scène Claude Poissant a décidé de transposer le récit à la fin de la Grande Noirceur, terme péjoratif pour désigner le second mandat du premier ministre Maurice Duplessis de 1944 à 1959. Cette œuvre «vaste et ample» habite M. Poissant depuis l’adolescence, ce qui l’a poussé à proposer sa propre version.

L’aspect huis clos de la nouvelle sera conservé, l’action se limitant l’appartement du personnage.

De tous les genres

«Il y a un intérêt pour moi d’aller dans tous les genres, explique le metteur en scène. Je ne suis pas un grand lecteur ou connaisseur de la science-fiction, mais j’essaie de m’intéresser à ce qui intéresse le monde.»

Il rappelle que 65 % des spectateurs du TDP sont des étudiants et adolescents qui ont généralement un intérêt pour la dystopie, l’anticipation et la science-fiction.

Afin de conserver justement ce lien privilégié avec le milieu scolaire, le TDP proposera dès janvier des représentations virtuelles de L’Orangeraie de Larry Tremblay, Le Meilleur des mondes de Guillaume Corbeil d’après l’œuvre d’Aldous Huxley et Les Amoureux de Goldoni. Ces webdiffusions seront disponibles uniquement aux établissements scolaires jusqu’au mois de juin 2021.

Si la Santé publique l’autorise, La Métamorphose prendra l’affiche à la Salle Denise-Pelletier du 17 février au 20 mars 2021. La pièce met en vedette les comédiens Alex Bergeron, Myriam Gaboury, Marie-France Lambert, Benoît Gouin et Alexander Peganov, actuellement en répétition.

Malgré la pandémie et la complexité que cela impose au milieu théâtral, Claude Poissant tente de garder le moral et de s’adapter.

«C’est notre vie, c’est notre passion.» – Claude Poissant, directeur artistique du Théâtre Denise-Pelletier

Parmi les pièces annulées ou interrompues à l’automne, le Théâtre Denise-Pelletier espère présenter dès janvier le spectacle-collage Amours propres de Claude Poissant et de Louis-Karl Tremblay, création imprévue née en pleine pandémie avec les comédiens Violette Chauveau, Rose-Anne Déry, Étienne Pilon, Clara Prévost, Philippe Racine et Mattis Savard-Verhoeven.

Je cherche une maison qui vous ressemble de Marie-Christine Lê-Huu, a pour sa part été reporté au 25 mars 2021 et la création du Théâtre de l’Opsis, That Moment – Le Pays des cons, reprendra l’affiche au cours de l’hiver, dès que les salles seront autorisées à rouvrir.

Articles similaires