Hochelaga-Maisonneuve
14:12 17 mars 2021 | mise à jour le: 17 mars 2021 à 14:13 temps de lecture: 3 minutes

CARE Montréal prépare des ateliers artistiques pour ce printemps

CARE Montréal prépare des ateliers artistiques pour ce printemps
Photo: Jason Paré/Métro MédiaCarine Brunelle et Audrée Prud’Homme, collègues et colocataires.

CARE Montréal fait un appel à la générosité aux citoyens, artistes et créateurs afin de collecter du matériel pour des ateliers artistiques qui seront proposés à des personnes en situation d’itinérance.

Vieilles toiles, peintures, pinceaux, règles et ciseaux, l’organisme est à la recherche de tout matériel possible, sauf la peinture à l’huile.

Les ateliers hebdomadaires Projet pARTicules seront chapeautés par Carine Brunelle et Audrée Prud’Homme, deux intervenantes de CARE Montréal. Elles ont été embauchées à la fin de l’été dernier avec l’ouverture du refuge CAP-CARE, situé dans l’ancien YMCA Hochelaga-Maisonneuve.

Cette ouverture a amené l’organisme à engager plusieurs nouveaux employés, au sein de ses bénévoles déjà en place ou parmi des gens souhaitant relever de nouveaux défis, comme dans le cas de Carine et Audrée.

L’entrevue d’embauche d’Audrée a eu lieu directement au campement Notre-Dame lors d’une rencontre impromptue avec la coordonnatrice de CARE Montréal, Laurence. C.-Vennes.

«Je ne savais pas que c’était une entrevue et Laurence m’a dit: “Je t’engage”. J’ai fait : “Ok. Je m’en viens”», se remémore Audrée en riant.

Carine et Audrée avaient déjà une bonne expérience dans le domaine de l’intervention au sein d’autres organismes. La première, surtout auprès des jeunes et la seconde, à L’Étincelle de l’Amitié, un lieu permanent d’entraide et de réinsertion sociale en santé mentale par le biais de l’exploration artistique.

L’intervention par l’art

Les deux femmes souhaitent maintenant implanter cette pratique de l’intervention par l’art dans les activités de CARE Montréal.

«Faire de l’intervention à travers les arts, c’est une méthode alternative pour créer une relation de confiance, explique Carine. Ça passe par la tête, par la main, mais l’art est directement relié au cœur. Ça permet de nommer les choses différemment.»

Selon l’intervenante, cette approche aide à bâtir une relation de confiance avec le participant et de s’occuper «du ressenti des gens».

Audrée affirme que cela va plus loin qu’un simple loisir.

«On veut que les gens soient capables de faire de l’art, mais aussi de travailler sur eux, d’avoir des objectifs personnels et de groupe, indique-t-elle. D’aller plus loin que juste faire de l’art. D’avoir la chance de s’améliorer ou juste de prendre confiance en soi.»

Audrée raconte que les usagers de CARE Montréal ont vécu plusieurs échecs dans leur vie.

«Essayer de leur faire vivre des réussites le plus possible, ça peut vraiment les aider à avancer, à aller plus loin», précise-t-elle.

Et à faire naître en eux un sentiment de fierté, selon Carine.

«C’est bien de s’exprimer autrement qu’avec des mots. De le faire de manière graphique. L’image parle d’elle-même.»

Audrée croit que la créativité peut apporter une meilleure façon d’aborder les problèmes.

«C’est une quête de sens dans le fond.»

En plus du matériel d’art, les deux intervenantes sont à la recherche de partenaires. Pour faire un don ou une proposition, on appellera le 514-863-2273 #200.

Articles similaires