Hochelaga-Maisonneuve
11:28 5 mai 2021 | mise à jour le: 5 mai 2021 à 16:14 temps de lecture: 2 minutes

Québec solidaire veut encadrer les campements de fortune

Québec solidaire veut encadrer les campements de fortune
Photo: Jason Paré/Métro MédiaPlusieurs personnes s'étaient déplacées lundi pour soutenir les campeurs du boisé Steinberg.

Dans la foulée du retrait des tentes dans le boisé Steinberg, Québec solidaire propose d’encadrer et de superviser les campements de personnes en situation d’itinérance plutôt que de les démanteler.

«Où vont aller les campeurs après le boisé Steinberg? Retourneront-ils sur la rue Notre-Dame? Se feront-ils expulser de nouveau la semaine prochaine?», demande Alexandre Leduc, le responsable pour Québec solidaire en matière de lutte contre l’itinérance.

Le député d’Hochelaga-Maisonneuve souhaite que Québec se concerte avec la Ville de Montréal, les groupes communautaires et les campeurs afin de fixer un nombre maximum de tentes par petits campements, identifier des sites adéquats, établir des mesures de sécurité de base avec l’aide du Service d’incendies de Montréal (SIM) et prévoir des visites régulières des services sociaux.

L’objectif de ce «nouveau pacte social» est d’assurer à court terme la sécurité des personnes itinérantes et d’éviter des démantèlements en série durant la saison estivale.

«La solution, ce n’est pas de procéder à des démantèlements de camps en série tout l’été, c’est de réduire au maximum le niveau de risque dans ces campements et offrir l’accompagnement psychosocial menant notamment à l’accès au logement», fait valoir M. Leduc.

Il précise néanmoins que cela n’est qu’une solution à court terme et ne réglerait pas la «racine du problème» : la crise du logement.

Articles similaires