Hochelaga-Maisonneuve
10:02 20 juillet 2021 | mise à jour le: 20 juillet 2021 à 11:04 Temps de lecture: 3 minutes

Via Explora: une entreprise pour populariser le cyclotourisme

Via Explora: une entreprise pour populariser le cyclotourisme
Photo: Jason Paré/Métro Média Bean-Philippe et Francis sur la route verte longeant le rue Notre-Dame Est.

Après avoir parcouru à vélo plus de 65 000 km à travers 35 pays, deux frères de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve lancent une entreprise de cyclotourisme.

Francis et Jean-Philippe Dubois avaient déjà une entreprise commune de laveurs de vitres afin de financer leurs périples sur deux roues autour de la planète, mais la récente pandémie les a poussés à créer Via Explora afin de joindre l’utile à l’agréable.

« On était parti en 2019 pour faire la traverser de l’Asie — de Singapour jusqu’à Athènes — en cyclotourisme, raconte Francis. On était censé partir un an. On a arrêté en Inde en raison de la pandémie. »

De retour au pays malgré eux, les deux frères décident de faire le tour du Québec à vélo, visitant littéralement toutes les régions en deux mois et demi, pour un parcours totalisant plus de 4000 km.

C’est ainsi qu’est née l’idée de Via Explora.

« On veut démocratiser le cyclotourisme, donner un encadrement et promouvoir la pratique afin de faire réaliser aux gens que c’est une façon vraiment intéressante et différente de voyager », explique Jean-Philippe.

Les frères Dubois prennent conscience que ce qui bloque souvent les gens, c’est l’équipement. S’équiper pour faire du cyclotourisme peut rapidement devenir onéreux et « souvent les gens ne savent pas trop comme s’y prendre », mentionne Jean-Philippe.

Ainsi, en plus d’offrir des itinéraires adaptés à différents niveaux de difficulté, Via Explora loue des vélos, des sacoches, des tentes et ainsi suite, pour permettre à tous de s’initier au cyclotourisme.

Parmi les itinéraires, Via Explora propose la traversée de la Côte-Nord, un trajet de six jours entre Tadoussac et Sept-Îles. Au menu : camping sauvage, bières de microbrasserie, observation de baleines, ainsi qu’une visite de la communauté de Pessamit.

Les origines d’une passion

Ayant le goût de passer des vacances « alternatives », Francis organise avec deux de ses amis un tour de vélo partant de Montréal et allant jusqu’à Gaspé.

« On a fait ça en deux semaines. Ç’a été un gros coup de cœur et ça m’a donné le goût d’en faire des plus gros. C’est là qu’en 2013, j’ai invité mon frère à faire San Diego-Montréal, un parcours de 7000 km. »

Jean-Philippe n’avait jamais fait de cyclotourisme auparavant.

« Je me suis un peu lancé là-dedans les yeux fermés. Ç’a été un sentiment d’aventure pur. Ç’a été difficile. J’ai eu des moments de faiblesse, mais on s’habitue et finalement, ç’a été une expérience qui m’a changé complètement. »

Les deux frères partent par la suite pour l’Europe en 2017, traversant ainsi 25 pays.

Jean-Philippe explique qu’il faut un état d’esprit particulier pour faire du cyclotourisme, mais qu’avec leur entreprise, son frère et lui souhaitent rendre cette pratique accessible à tout le monde.

Articles similaires