Hochelaga-Maisonneuve

L’entreprise Ray-Mont Logistiques réitère sa promesse

Les travaux actuels sur le site de Ray-Mont Logistiques attirent l’attention de certains citoyens. Photo: Jason Paré/Métro Média

Tandis que des citoyens remettent en doute la promesse de Ray-Mont Logistiques ne pas tenir des travaux majeurs avant l’automne, l’entreprise réitère que les activités actuelles se limitent à la décontamination de son site dans Assomption Sud-Longue-Pointe.

«[Les activités de réhabilitation environnementale en cours] sont strictement liées à la mise en œuvre du plan de réhabilitation approuvé par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) et ne constituent pas une mise en opération du site», a indiqué par voie de communiqué Ray-Mont Logistiques.

L’entreprise promet également de lancer une infolettre électronique afin d’informer la population sur les travaux se déroulant sur son terrain.

«Aucune construction reliée à nos opérations ne débutera avant la fin des travaux du Groupe de travail thématique dans lesquels nous fondons beaucoup d’espoir. Par exemple, aucun équipement de transbordement ou rails de chemin de fer ne sera installé et le talus actuel demeure en place.»

Charles Raymond, ingénieur et président-directeur général de Ray-Mont Logistiques

Depuis plusieurs jours, photos et commentaires sur les travaux actuels sont abondamment partagés sur les réseaux sociaux, particulièrement sur le groupe Facebook de Mobilisation 6600 Parc-Nature MHM. Une vidéo du site a même été captée grâce à un drone le 2 août dernier.

Quelques détails sur les travaux

Les travaux actuels ont pour objectif de recouvrir les sols contaminés grâce à une couche de matériaux granulaires de protection qui sera par la suite scellée par pavage, « une étape obligatoire pour couper les sols contaminés de leur exposition avec la faune et la flore », explique l’entreprise.

Si des structures préliminaires pour des lampadaires, bornes-fontaines et bollards sont en cours d’installation, ce serait pour éviter d’excaver la couche de protection une fois que celle-ci sera aménagée.

«Pour sceller adéquatement les sols et créer une zone tampon visant à protéger la faune et la flore à une exposition aux contaminants, les bonnes pratiques nous recommandent d’installer les bases dès maintenant. En procédant de cette manière, on évite de réexcaver la couche de protection située par-dessus les sols contaminés une fois celle-ci mise en place», précise le directeur adjoint – Environnement de Sanexen Services Environnementaux, Kevin Randall.

Opposition politique

Signe que des élections fédérales seront vraisemblablement déclenchées sous peu, la candidate du Nouveau parti démocratique (NPD) dans Hochelaga, Catheryn Roy-Goyette, s’est invitée dans la danse récemment, en pressant les libéraux de Justin Trudeau de s’impliquer sans délai dans le processus de reconfiguration du secteur de l’Assomption Sud-Longue-Pointe pour empêcher les développements routiers et industriels prévus entre les rues Viau et Dickson.

«C’est inadmissible et ce sont les gens du secteur qui en feront les frais. En plus, ce projet [de Ray-Mont Logistiques] va à l’encontre des pratiques de développement durable, a déclaré Mme Roy-Goyette. Les quelques milieux humides naturels restants présents sur l’île de Montréal doivent être préservés à tout prix.»

Une rencontre entre Catheryn Roy-Goyette et des citoyens a également eu lieu le 10 août dans le boisé Vimont où la candidate et son parti se seraient positionnés publiquement pour l’expropriation de Ray-Mont Logistiques. Une proposition qu’elle a reprise sur sa page Facebook le jour même.

Articles récents du même sujet