IDS-Verdun

À qui la rue? Aux enfants la rue!

Rues de jeux libres
45 rues à Verdun seront sécurisées afin que les enfants puissent y jouer librement et sécuritairement. Photo: istock / Jenna Wagner

Alors que des épisodes de violences routières ont eu lieu dans des rues de jeux libres à Longueuil cette semaine, l’Arrondissement de Verdun à Montréal déploie plusieurs dizaines de rues sécurisées sur son territoire.

Au total, 45 voies seront munies de signalisation préventive ou partiellement fermées à la circulation, afin de permettre aux enfants du quartier d’y jouer librement cet été.

Hockey, marelle, corde à danser ou basketball; les jeunes du secteur pourront se réapproprier la chaussée à travers l’arrondissement.

42 des tronçons ciblés sont des culs-de-sac ou des croissants de rues, et ne feront pas l’objet de fermeture partielle.

«Le but c’est d’offrir aux familles un espace sécuritaire, propice au jeu et au déplacement actif» mentionne Benoit Gratton, conseiller d’arrondissement dans le secteur Desmarchais-Crawford à Verdun.

«Les enfants jouaient déjà dans la rue et on s’assure simplement de rendre ça sécuritaire plutôt que d’adopter un règlement pour interdire le jeu, qu’on pourrait difficilement appliquer de toute façon», explique M. Gratton.  

Des 45 rues ciblées, 42 d’entre elles auront des installations légères tandis que les trois tronçons restants seront partiellement fermés avec des glissières de sécurité en béton, des bacs à fleurs ou des bollards amovibles. Des dos-d’âne temporaires seront également installés à tous les 50 mètres dans certaines de ces rues.  

«On choisit par défaut des rues qui s’y prêtent bien, qui ont un faible débit de circulation et où on ne veut pas qu’il y ait de circulation de toute façon. Les seules personnes qui seraient amenées à utiliser ces rues, ce sont les résidents de la rue. Et ils peuvent encore le faire», explique le conseil d’arrondissement.

Des panneaux «Ralentissez – Jeu libre autorisé sur cette rue» seront également installés pour ralentir la circulation et prévenir les automobilistes de la présence potentielle d’enfants.  

«J’ai honte»

Ce type d’aménagement a récemment causé des frictions sur la Rive-Sud de Montréal. Le 14 juin, des enfants ont été victimes de violence routière de la part de certains automobilistes, sur la rue Saint-Michel à Longueuil.

C’est ce que le conseiller municipal de la Ville de Longueuil Jonathan Tabarah a vivement dénoncé lors du dernier conseil d’arrondissement.  

«C’est la première fois que je suis en conseil de ville et que j’ai honte. Je suis gêné de la situation», a-t-il martelé lors de son allocution.  

Visiblement frustrés de l’implantation du programme «Jouer dans la rue», les automobilistes ont dangereusement accéléré à côté des enfants, en les injuriant.   

Une situation qui ne pourrait pas se produire à Verdun, selon Benoit Gratton. Il assure que l’implantation des dos-d’âne temporaires empêche toute sorte d’accélération illégale.  

70% des citoyens favorables

Après avoir testé ce projet à l’été 2020 et 2021, l’Arrondissement de Verdun a effectué des sondages afin de tâter le pouls de la population.

Six répondants sur 10 ont affirmé avoir utilisé les rues de jeux libres; 70% se sont dit en faveur du projet.  

«Ça veut dire que même les gens qui n’ont pas utilisé les rues de jeux libres semblaient apprécier le concept», poursuit Benoit Gratton.

Seulement 15% des répondants se sont opposés au projet de rues de jeux libres à Verdun.  

«C’est sûr qu’il y a une minorité qui l’apprécie moins, mais on s’entend que les inconvénients sont quand même mineurs. Ils peuvent encore accéder à leur espace de stationnement, ils peuvent circuler dans la rue. Ils doivent simplement le faire plus lentement et prendre conscience qu’il y a des enfants qui peuvent y jouer», conclut-il.

Les installations seront en place jusqu’au 14 novembre 2022.


Les critères des sélections pour les rues de jeux libres

  • La demande doit provenir d’un résident de Verdun ayant obtenu l’approbation de 5 % des résidents de sa rue
  • Les rues courtes (moins de 300 mètres) ayant un îlot central et des ruelles sont privilégiées
  • Seules les rues locales peuvent être sélectionnées
  • La circulation doit être faible
  • Aucun circuit d’autobus ne doit circuler sur les rues choisies
  • Le dégagement visuel pour les automobilistes doit être suffisant

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de IDS-Verdun.

Articles récents du même sujet