IDS-Verdun

Verdun, chef de file dans la nourriture locale

Le Plan de développement de la communauté nourricière de Verdun 2022-2030.
Le Plan de développement de la communauté nourricière de Verdun 2022-2030. Photo: Caroline Perron

Verdun a dévoilé son tout nouveau Plan de développement de la communauté nourricière (PDCN) pour les huit prochaines années. 

Présenté au dernier conseil du 28 juin, ce plan dictera les actions de l’Arrondissement sur tout ce qui touche à l’alimentation et à l’agriculture urbaine.

Il s’agit du premier plan du genre à travers l’île de Montréal.

Dans une perspective de développement durable, le PDCN vise à améliorer le système alimentaire local en encourageant l’agriculture et en favorisant l’accès à une nourriture locale de qualité.

Plusieurs partenaires présents lors du lancement du Plan de développement de la communauté nourricière de Verdun 2022-2030.
Photo: Caroline Perron

«Dans le contexte des changements climatiques et de la hausse du prix des aliments, ce plan est un incitatif pour continuer à travailler ensemble, et mettre nos idées et nos forces en commun afin que tout le monde puisse avoir accès à une alimentation saine, diversifiée, de proximité, abordable et durable», a indiqué la mairesse de Verdun Marie-Andrée Mauger, qui est également responsable de l’environnement au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Le PDCN est le fruit d’une vaste consultation publique et propose 15 priorités d’action qui découlent de cinq grandes orientations :

• Bonifier et valoriser l’agriculture de proximité de manière harmonieuse
• Promouvoir et éduquer sur les bonnes pratiques alimentaires et agricoles
• Stimuler une gouvernance alimentaire inclusive et partagée
• Faciliter l’accès à des aliments de qualité pour tous
• Innover et soutenir les pratiques durables

«Ce Plan démontre la volonté des habitants de l’arrondissement et des groupes de Verdun d’améliorer notre alimentation locale. L’agriculture urbaine et l’accès alimentaire de quartier contribuent à la santé de nos communautés», a mentionné la conseillère d’arrondissement et co-porteuse du dossier, Kaïla A. Munro.

«Je suis ravie qu’à Verdun, l’idée d’un Plan de développement des communautés nourricières ait germé. Nous avons un terreau fertile avec une multitude d’acteurs créatifs et innovants», a poursuivi sa collègue et conseillère d’arrondissement, Céline-Audrey Beauregard.

Ce projet a été financé en partie par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de IDS-Verdun.