IDS-Verdun

LaSalle-Émard-Verdun: impôts des mieux nantis

Afin d’aborder les enjeux locaux pendant la présente campagne électorale, TC Media a invité les candidats des principaux partis à présenter leur point de vue chaque semaine.

Leur réponse, écrite en maximum 150 mots, est publiée intégralement. La participation des candidats n’est pas obligatoire.

Pour notre dernière semaine, nous leur avons demandé si, selon eux, les riches devraient payer plus d’impôts que les pauvres.

DL Campaign PosterDavid Lametti, Parti libéral
Depuis que les conservateurs ont pris le pouvoir, les Canadiens et Canadiennes de la classe moyenne ont été ignorés. Sous notre système d’imposition actuel, les riches paient déjà plus, mais la question est: peuvent-ils contribuer davantage? Certains de nos programmes sociaux de base comme les soins de santé universels, l’assurance-emploi et les prestations aux aînés doivent  être renforcés et protégés. Le Parti libéral du Canada propose donc que les Canadiens les mieux nantis acceptent une hausse modeste du taux d’imposition sur les revenus supérieurs à 200 000$. Avec ces contributions additionnelles, nous pourrons réduire le taux d’imposition pour la classe moyenne de 22% à 20 %, assurer la pérennité des programmes sociaux pour nos générations futures, et venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin. Nous pouvons faHelene Leblancire mieux pour notre classe moyenne dans LaSalle-Émard-Verdun.

Hélène Leblanc, NPD
C’est important que les grandes entreprises et les banques paient leur juste part d’impôt et contribuent ainsi au bien commun. Le NPD veut supprimer les échappatoires fiscales et augmenter le taux d’imposition des grandes entreprises de 15 à 17%. Le NPD a une approche différente de celle de libéraux et conservateurs, qui ont offert des réductions d’impôts aux grandes entreprises, sans favoriser la création d’emplois.

Nous n’allons pas augmenter les impôts des particuliers et nous nous engageons à réduire l’impôt des petites entreprises de 11 à 9%. Les PME créent 80% des emplois au Canada et représentent près de 30% des entreprises de notre circonscription.

Nous éliminerons le fractionnement de revenu, qui bénéficie qu’à 15% des mieux nantis tout en protégeant le fractionnement des revenus de pension. Nous allons aussi prendre des mesures pour mettre un frein à l’évasion fiscale. Je vais continuer à travailler pour bâtir une économie durable et solidaire.

Gilbert Paquette, Bloc québécois
Par principe, tous doivent contribuer aux services publics en fonction de leurs moyens. Actuellement, les riches sont imposés davantage, mais par contre, plusieurs usent de tactiques d’évasion fiscale ou d’abus de dérogations fiscales afin de ne pas payer leur juste part.

Selon le vérificateur général, la fin de l’évasion fiscale permettra de récupérer gilbert-paquetteplus de 2 milliards de dollars par année, somme que l’on pourra redistribuer à l’ensemble des citoyennes dans la santé, l’éducation et le logement social. Au Bloc Québécois, nous avons pris des engagements fermes de lutte aux paradis fiscaux. La solution doit également venir d���ententes internationales où les États bannissent les paradis fiscaux.

Par ailleurs, le budget publié par le Bloc prévoit une hausse de l’impôt sur le revenu des grandes sociétés, une hausse de l’impôt sur le revenu des banques et des pétrolières et une surtaxe pour les 1% les plus riches des contribuables.

Articles récents du même sujet