Lachine & Dorval
15:20 25 août 2020 | mise à jour le: 25 août 2020 à 15:21 temps de lecture: 4 minutes

L’opposition se rallie aux plaisanciers

L’opposition se rallie aux plaisanciers
Photo: Josie DesmaraisUne centaine de manifestants se sont présentés devant l’hôtel de ville de Montréal pour l’opposer à la fermeture de la marina de Lachine.

Une centaine de membres de l’Association des plaisanciers du Port de Lachine ont manifesté devant l’hôtel de ville de Montréal contre la fermeture de la marine de l’arrondissement. Ils ont déposé au conseil municipal une pétition de plus de 11 000 signatures s’opposant au projet, lundi.

Leurs revendications sont appuyées par l’opposition officielle, Ensemble Montréal. Élu du parti et maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa a remis leur pétition. «Il reste encore du temps pour que la décision soit revue, pour que l’on puisse trouver des façons pour que tout le monde puisse vivre ensemble à la marina», a-t-il déclaré.

Au début du mois de juillet, l’arrondissement de Lachine a annoncé que la marina deviendrait un parc dédié à la baignade, la pratique de sports nautique et la marche en 2025, après une transformation qui nécessitera des investissements de près de 25 M$ de la Ville de Montréal.

Sans avoir été consultés, les plaisanciers de la marina ont été mis devant le fait accompli lors du dévoilement du projet. «Quand on prend une décision aussi majeure, on veut le faire avec le plus grand consensus possible, a raisonné M. DeSousa. On met les chariots devant les bœufs dans cette affaire.»

«On doit s’assurer que tous les intervenants soient consultés pour voir comment on peut répondre à leurs besoins. C’est comme ça qu’on prendra la meilleure décision pour Montréal.» – Alan DeSousa, maire de St-Laurent.

Lors du conseil, l’élu responsable des grands parcs Robert Beaudry a fait valoir que l’Association des plaisanciers de Lachine n’a pas été consultée, puisque leur organisation était inexistante au moment de l’annonce de la transformation de la marina. Elle a été créée le lendemain.

«Il nous était impossible de prendre contact avec eux, a-t-il fait valoir. Depuis, on les a rencontrés deux fois pour répondre à leurs questions.»

L’arrondissement de Lachine a indiqué que des consultations publiques et des séances avec ses clubs nautiques pour réfléchir à la conception du site jusqu’en décembre 2021 seront tenues.

Transparence questionnée

L’Association plaide que plusieurs de leurs questions demeurent sans réponse, malgré ces deux réunions avec l’administration des grands parcs, la Ville de Montréal et l’arrondissement de Lachine.

«Chaque fois qu’on leur pose des questions, les raisons évoquées derrière la fermeture ne cessent de changer», fustige la présidente Josée Cotée.

Les plaisanciers seraient prêts à augmenter leur montant de loyer de 10$ par pieds de quai. Cette somme permettrait de combler les 16,5M$ nécessaires au maintien de la marina, estime-t-ils.

«Or, même si on dit qu’on peut contribuer davantage pour ne pas être un poids pour les Montréalais, ils demeurent fermés malgré tout. Ils ne veulent pas faire de compromis», se désole-t-elle.

Au surplus, ils contestent la réelle nécessité d’investir une somme aussi importante pour le maintien de la marina. L’association aurait mandaté des architectes, des ingénieurs et des entrepreneurs en construction qui lui auraient mentionné que 6M$ suffiraient.«Certaines réparations, comme les valves de la fosse septique, sont très simples», estime-t-elle.

Lors d’une séance publique tenue il y a deux semaines, la Ville a avoué ne pas avoir évalué les retombées économiques projetées du projet. Pour leur part, les plaisanciers assurent que leur présence procure près de 5M$ à l’arrondissement.

Ce chiffre a été estimé par un sondage des dépenses de consommation locale auprès des membres. «Et ça ne tient pas compte des gens qui choisissent de s’installer à Lachine et qui en invite d’autres», ajoute Mme Cotée.

Accès aux berges

La transformation complète de la marina a été réfléchie afin de permettre l’accès à l’eau aux citoyens et d’augmenter sa valeur écologique. L’endroit comportera des promenades flottantes, des quais pour la baignade et quatre passerelles ouvertes à l’année qui mèneront au parc René-Lévesque.

Des milieux humides, qui permettront d’assurer la qualité de l’eau, seront aménagés à ses deux extrémités.
Le renouvellement de la marina permettra à Lachine d’attirer une clientèle montréalaise et stimulera son économie, estime l’arrondissement de Lachine.

Avec la collaboration de Zacharie Goudreault

263 376

Le déficit annuel de la marina de Lachine s’élève à 263 376$ en deçà de ses cibles budgétaires, selon la Ville de Montréal.

Articles similaires