Lachine & Dorval
10:28 11 novembre 2020 | mise à jour le: 11 novembre 2020 à 16:12 temps de lecture: 3 minutes

La Santé publique peine à s’expliquer la hausse des cas dans Dorval-Lachine-LaSalle

La Santé publique peine à s’expliquer la hausse des cas dans Dorval-Lachine-LaSalle
Photo: ArchivesPlusieurs résidents des Floralies de Lachine sont atteints de la COVID-19.

Dorval-Lachine-LaSalle vient de poindre sur le radar de la Santé publique. Sa représentante régionale, Dre Mylène Drouin, a toutefois de la difficulté à expliquer la hausse des cas dans le secteur.

«On n’arrive pas à mettre le doigt sur une cause», a affirmé mercredi la directrice montréalaise de santé publique, qui réagissait justement aux tendances de transmission dans ces quartiers du centre-ouest.

Selon l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le secteur sociosanitaire de Dorval-Lachine-LaSalle compte 336 cas actifs, soit 224,7 par tranche de 100 000 résidents, ce qui constitue de loin la plus forte proportion sur l’île de Montréal. À ce chapitre, le nord de l’île et Saint-Laurent se trouvent au deuxième rang, avec 160 cas actifs par 100 000 habitants.

Lachine-Est est particulièrement touché par une hausse de transmission, confirme l’arrondissement.

Dre Mylène Drouin convient que, pour le moment, la tendance n’a pas permis de conclure à autre chose qu’une transmission communautaire accéléré dans la région.

«Il n’y a pas d’éclosion majeure qui explique une hausse. On a aussi regardé les communautés culturelles», a-t-elle soutenu.

«Il y a quelque chose qui s’est passé dans les dernières semaines au niveau communautaire.» – Mylène Drouin

«Plus que jamais, respectons les mesures de distanciation sociale. Respectons les deux mètres de distance, portons le masque et lavons-nous les mains fréquemment», a rappelé la mairesse de Lachine, Maja Vodanovic.

Le secteur socio-sanitaire de Dorval-Lachine-LaSalle est suivi «de proche» par Québec, avait indiqué hier le premier ministre François Legault.

Résidences surveillées

Dans les résidences privées pour aînés, la situation ne s’améliore pas.

À la Résidence Lachine, la Santé publique parle d’un état «critique». Lundi, on y comptait 15 cas, pour une proportion de 20% de résidents atteints.

Les Floralies de Lachine sont également «sous haute surveillance», avec 28 cas rapportés. La situation est toutefois maitrisée, assure son directeur général, Benoit Lellouche.

«Tous les résidents touchés sont en quarantaine, précise-t-il. Si tout se passe comme prévu, nous n’aurons plus de cas dans une semaine.»

Les employés ainsi que les aînés ayant potentiellement eu des contacts avec les personnes infectées ont été testés à l’interne.

Aucun cas n’a été recensé dans l’autre résidence des Floralies, située à LaSalle.

Établissements scolaires touchés

Lors des 14 derniers jours, 229 cas ont été confirmés à LaSalle, 123 à Lachine et 14 à Dorval. Dans l’intervalle, des cas ont été confirmés dans 15 établissements scolaires différents du secteur, dont sept à Lachine.

– Centre de formation professionnelle de Lachine
– Centre LaSalle
– Collège Saint-Louis
– École Cavelier de LaSalle
– École Dalbé-Viau
– École Dorval-Jean-XXIII
– École du Grand-Héron
– École du Petit Collège
– École Gentilly
– École Laurendeau-Dunton
– École les Berges de Lachine
– École Philippe-Morin
– École Très-Saint-Sacrement
– École Lakeside Academy
– École LaSalle Elementary Junior Campus

Articles similaires