Lachine & Dorval
13:35 1 avril 2021 | mise à jour le: 2 avril 2021 à 09:18 temps de lecture: 3 minutes

Retrait de la demande d’injonction contre le projet de parc riverain à Lachine

Retrait de la demande d’injonction contre le projet de parc riverain à Lachine
Photo: Éric MartelLa marina de Lachine sera reconvertie en parc en 2025.

L’Association des plaisanciers du port de plaisance de Lachine (APPPL) retire sa demande d’injonction contre la Ville de Montréal qui avait pour but de suspendre toutes décisions tendant à interrompre les opérations du port de plaisance.

C’est un épuisement de ressources financières qui en est venu à bout de la position des plaisanciers.

«Devant la contestation acharnée de la Ville de Montréal sur tous les arguments et propositions de l’APPPL, on a dû cesser nos démarches. C’est une situation de David contre Goliath», soutient la présidente de l’APPPL, Josée Côté.

Le ministère de la Justice a reconnu que le bail de location dont bénéficiaient les plaisanciers à Lachine n’assurait pas la présence d’une marina ou d’installations en permettant l’exploitation.

Un recours en justice était un plan secondaire, selon la présidente de l’association.

«Notre premier plan était de trouver une solution négociée avec la Ville. On souhaitait la cohabitation des plaisanciers et des résidents en un même “marina-parc” afin de faire prévaloir un véritable vivre ensemble», souligne-t-elle.

Relocalisation et riposte

Les plaisanciers devront donc se trouver un autre port pour l’entreposage de leurs bateaux à moteur pour les saisons à venir. Plusieurs d’entre eux comptent quitter la région de Montréal.

«Plusieurs se sont relocalisés ailleurs, notamment en Ontario où ils vont probablement passer leurs étés et d’autres vont déménager tout simplement», avance Mme Côté.

Environ 450 plaisanciers sont affectés par la fermeture de la marina.

Une action politique avec l’appui d’Ensemble Montréal, maintenant sous la gouvernance de Denis Coderre, est une option sur la table.

«On a toujours eu leur soutien et continue d’être en communication étroite avec eux», poursuit la présidente.

Réponse de la Ville

Le retrait de l’injonction est une victoire pour la Ville et de Montréal et l’administration de l’arrondissement Lachine, menée par la mairesse Maja Vodanovic.

«J’ai toujours eu confiance en l’intégrité et la compétence des fonctionnaires de la Ville qui ont travaillé à monter le dossier de la création du parc riverain dont la solidité de l’argumentaire a été validée par les procureurs généraux du Québec et du Canada», estime Mme Vodanovic.

L’intention de la Ville est de créer un parc riverain accessible à tous les résidents pour la pratique de sports nautiques, la marche et la baignade.

«Nous sommes ravis de pouvoir maintenant nous concentrer sur une vision d’avenir pour ce parc riverain, et d’y offrir dès cet été une programmation transitoire d’activités», a déclaré le responsable des grands parcs au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal, Robert Beaudry.

Des consultations publiques devraient débuter prochainement sur la vision finale du parc qui sera réalisé au cours des quatre prochaines années.

La fermeture de la marina avait été annoncée en juillet.

Articles similaires