Lachine & Dorval
15:30 26 mai 2021 | mise à jour le: 27 mai 2021 à 08:48 Temps de lecture: 3 minutes

Élections municipales: vote par correspondance à Dorval

Élections municipales: vote par correspondance à Dorval
Photo: Josie Desmarais/Métro MédiaLes prochaines élections municipales se tiendront le 7 novembre.

Contrairement aux électeurs du reste de Montréal, les résidents de Dorval de 70 ans et plus pourront voter par correspondance aux prochaines élections municipales, le 7 novembre.

Élections Québec a autorisé les municipalités à accepter le vote par correspondance, le 30 avril. Le futur incertain de la pandémie est l’une des raisons principales motivant cette solution de remplacement à l’obligation de se présenter aux bureaux de scrutin. Elle offre aussi une plus grande accessibilité à l’exercice démocratique.

«On ne sait pas où on va en être avec la COVID-19 en novembre prochain. C’est pour ça que c’est mieux de se prendre à l’avance», soutient le maire de Dorval, Edgar Rouleau.

Les personnes aînées résidant dans les CHSLD sont particulièrement concernées par cette nouvelle mesure. Le vote itinérant deviendra donc désuet.

«Ça offre une opportunité aux personnes qui sont moins mobiles de participer plus facilement aux élections», ajoute M. Rouleau.

Pour l’instant, il est difficile de savoir combien de personnes profiteront du vote par correspondance, souligne-t-il. Le maire de 74 ans compte tout de même voter en personne.

Des précisions restent à clarifier concernant le fonctionnement du vote par correspondance et le coût supplémentaire engendré par la Cité.

Pour l’administration Plante, la mise en place du vote par correspondance pour la prochaine échéance municipale serait «trop complexe».

Avec près de 20% de l’électorat montréalais concerné, une telle transformation majeure pourrait mettre en péril la garantie d’intégrité du processus d’Élections Montréal, selon le directeur du Service du greffe, Yves Saindon. La mairesse a néanmoins déclaré retenir la proposition pour l’élection de 2025.

Une motion déposée par le parti de l’opposition officielle, Ensemble Montréal, avait été rejetée fin avril. Principal opposant à Mme Plante, Denis Coderre, avait déclaré trouver «abject» qu’une telle proposition soit rejetée.

«Il semblerait qu’on trouve comme excuse qu’on n’est pas capables. Mais si on est capables de préparer des vaccins, on est capable d’organiser aussi des élections», avait-il déclaré avant de comparer la position de la Ville à celle de l’ancien président américain Donald Trump, lui aussi opposé au vote par correspondance.

Une volonté qui peut être avant tout stratégique. Dans un sondage paru ce matin, Denis Coderre semble être le candidat privilégié par les 55 ans et plus avec 53% d’intention de vote.

Avec la collaboration de Martin Nolibé

Articles similaires