Lachine & Dorval

Fermeture partielle de l’urgence à Lachine : heures révisées

La fermeture partielle du service de l’urgence débute le dimanche 7 novembre. Photo: Josie Desmarais

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) modifie les termes de son plan de contingence sur la fermeture partielle de l’urgence de l’Hôpital de Lachine. L’urgence accueillera les patients ambulants de 7h30 à 19h30 tous les jours de la semaine, à compter du 7 novembre. Cependant, toutes les ambulances seront détournées vers d’autres centres hospitaliers.

En effet, l’urgence du centre lachinois sera fermée le soir et la nuit pour une durée indéterminée. «Après plus de 18 mois de la pandémie de COVID-19, plusieurs établissements du réseau de la santé et des services sociaux montréalais vivent une importante pénurie de main-d’œuvre», affirme le CUSM par communiqué.

L’Hôpital de Lachine, qui souffrait déjà d’une main-d’œuvre précaire depuis plusieurs années, fait face à un manque critique d’infirmières et d’inhalothérapeutes, ajoute le CUSM.

Certains services demeurent en place malgré cette fermeture partielle, notamment les lits de médecine et de chirurgie, les activités de chirurgie élective au bloc opératoire, les cliniques externes, l’imagerie médicale ainsi que tous les services offerts au CHSLD attenant, le Pavillon Camille-Lefebvre, qui héberge une clientèle de personnes ventilo-assistées.

Le centre hospitalier de Lachine sera également en mesure de répondre à toute situation critique, particulièrement les urgences cardiaques et respiratoires, et ce, 24 heures par jour, sept jours sur sept.

«Nous poursuivons nos campagnes de recrutement en soins infirmiers et en inhalothérapie», soutient le CUSM.

Cette fermeture partielle causée par un manque de travailleurs survient quelques semaines après l’annonce du gouvernement du Québec qui promettait plus de 200 millions de dollars pour des travaux majeurs de rénovation à l’Hôpital de Lachine. La réduction temporaire de service temporaire à l’urgence de l’Hôpital de Lachine n’affecte pas ce projet de modernisation du centre hospitalier, confirme le CUSM.

Un fardeau supplémentaire

La fermeture d’un point de service dans le réseau de la santé se traduit généralement par une augmentation de la demande pour les centres hospitaliers à proximité. C’est ce que craint l’urgentologue et chef adjoint du département de l’urgence de l’Hôpital général du Lakeshore à Pointe-Claire, Dr Robin Nathanson.

Ce qui arrive à Lachine est très triste, mais le manque de personnel est quelque chose qu’on observe partout sur le réseau. Des changements doivent être faits pour qu’on garde nos infirmières et inhalothérapeutes.

Dr Robin Nathanson

«C’est sûr que la fermeture à Lachine va nous affecter. Ça va nous affecter nous, mais également l’Hôpital de LaSalle et le Centre hospitalier de St. Mary qui devrons absorber cette perte de service», affirme le Dr Nathanson.

En moyenne, le taux d’occupation de l’urgence de l’Hôpital général du Lakeshore se situe entre 130 et 170%. Il a récemment atteint près de 200%, selon l’urgentologue.

«Ce sont des statistiques qu’on observe sur le réseau montréalais au complet et pas seulement chez nous», rapporte le Dr Nathanson.

Du côté de l’Hôpital de LaSalle, le taux d’occupation de l’urgence environne les 100%. Tout le personnel est mobilisé afin de recevoir la population qui nécessite une prise en charge, affirme la relationniste du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal, Hélène Bergeron-Gamache.

Alternatives et solutions

La population devra trouver d’autres moyens afin d’obtenir des soins en cas d’urgence. L’urgentologue Robin Nathanson offre quelques pistes de solutions durant cette rupture de service temporaire :


  • Appeler le 911 pour les urgences majeures — Urgences-santé a la responsabilité d’amener les résidents au centre d’urgence le plus proche.
  • S’informer sur les heures d’ouverture des cliniques sans rendez-vous dans le secteur.
  • Appeler son médecin de famille — plusieurs offrent des services de consultation par vidéoconférence.
    • Pour les personnes qui n’ont pas de médecin de famille, il est important de s’inscrire sur une liste d’attente afin d’en obtenir un.
  • Appeler le 811 — Info-santé est un service de consultation téléphonique gratuit. accessible 24 heures par jour. Cette ressource permet d’éviter de se rendre inutilement à la clinique ou à l’urgence.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet