Lachine & Dorval

Côte-Saint-Luc souhaite préserver l’écosystème du Technoparc

Dégâts causés par la coupe dans plusieurs hectares du Champ des Monarques, situé dans le Technoparc. Photo: Josie Desmarais / Métro

La Ville de Côte-Saint-Luc a fait une demande auprès du gouvernement fédéral pour faire des terres au nord de l’Aéroport de Montréal le premier parc urbain national de la CMM.

La conseillère municipale de Côte-Saint-Luc, Dida Berku, avait d’abord soumis une résolution au dernier conseil municipal pour demander au gouvernement fédéral de préserver le Golf Dorval et le «Champ des monarques» en collaborant avec les villes de Montréal et de Dorval.

À la fin du mois de juin, l’organisme Technoparc Oiseaux avait constaté que le «Champ des monarques» sur le terrain du Golf Dorval avait été rasé par ADM malgré la grande valeur environnementale du milieu humide. Le champ contenait 4000 plants d’asclépiades, soit la nourriture des papillons migrateurs en voie d’extinction. En tout, 19 hectares ont été fauchés, ce qu’ADM avait défini comme faisant partie de l’entretien du terrain.

Selon le maire de Côte-Saint-Luc, Mitchell Brownstein, «Transports Canada doit aviser et exiger qu’ADM cesse tout développement sur ces terres».

Le Technoparc et le Golf Dorval représentent 215 hectares, soit une surface comparable au Mont-Royal. Néanmoins, le statut ambigu du terrain, qui appartient à Transports Canada et qui est loué à ADM, n’a jusqu’ici pas donné lieu à une garantie de protection de son riche écosystème en milieu humide.

Selon la conseillère municipale, «Côte-Saint-Luc demande au gouvernement fédéral de faire ce qui s’impose et nous demandons à tous les maires et conseils municipaux de la CMM (Communauté métropolitaine de Montréal, NDLR) de faire de même».

Nommée 75e Ville amie des monarques, Côte-Saint-Luc s’est engagée à protéger cet espace en danger. «Si on veut que ça change, il faut que toutes les Villes amies des monarques fassent le nécessaire pour protéger cette espèce menacée», a lancé la conseillère municipale.

Le conseil municipal de Côte-Saint-Luc a estimé que les terres au nord de l’aéroport constitueraient l’endroit idéal pour un nouveau parc urbain national de la Communauté métropolitaine de Montréal. Environnement Canada s’était engagé à mettre en place 15 nouveaux parcs urbains nationaux dans le pays d’ici 2030, dont au moins un à Montréal. Mme Berku assure que ce serait dans l’intérêt de tout le monde de transformer ces terrains en un parc. «Toutes les villes de la CMM devraient adopter la même résolution», soutient-elle.

Pour cette résolution, la conseillère municipale affirme que le maire de Dorval et le maire de Saint-Laurent ont été consultés et qu’ils «vont eux-mêmes adopter des résolutions similaires». 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Lachine & Dorval.

Articles récents du même sujet