LaSalle
17:19 18 juillet 2017 | mise à jour le: 19 juillet 2017 à 14:17 Temps de lecture: 3 minutes

La culture à la conquête des parcs LaSallois

La culture à la conquête des parcs LaSallois
Photo: TC Media / Gracieuseté

Cet été, les spectacles abondent dans les parcs de LaSalle. Dans le cadre de Culture en cavale, plusieurs spectacles sont présentés gratuitement, dont celui de la multi-instrumentiste Samuele.

Le 20 août, l’auteure-compositrice-interprète fera entendra aux LaSallois sa musique folk rock à forte tendance blues dès 15h, au belvédère du parc des Rapides. Dans le cas où ce dernier serait toujours fermé, l’événement sera déplacé à l’angle du boulevard LaSalle et de la rue Lacharité.

Née à Montréal, Samuele est la fille du chanteur et poète Gaston Mandeville, décédé du cancer le 16 juin 1997. Vingt ans jour pour jour après son décès, la femme de trente ans foulait les planches de la plus grande scène des Francofolies de Montréal. Elle a profité de ce moment pour interpréter une de les chansons qu’elle a écrites en son honneur.

Certaines d’entre elles feront certainement partie du programme de sa représentation en sol lasallois.

Samuele aime la formule des spectacles extérieurs. Elle remarque que «des gens qui normalement ne se seraient pas déplacés prennent le risque d’y assister, puisque ça ne coûte rien.»

Ils peuvent aussi profiter de spectacles qu’ils n’auraient normalement pas les moyens de se payer. «Des fois, même 15 $ c’est trop dans un budget. J’ai déjà été dans cette situation, je sais de quoi je parle», confie la guitariste à la plume engagée.

Ces prestations extérieures peuvent d’ailleurs être le fruit d’heureuses découvertes musicales, selon elle. Au passage, elle mentionne la chance de pouvoir jouer devant des enfants puisque les prestations d’artistes émergents se font autrement le plus souvent dans des bars.

Gagner son métier
Depuis une quinzaine d’années, Samuele roule sa bosse dans l’industrie musicale. Maintenant sous les projecteurs médiatiques, elle avoue n’avoir jamais travaillé pour l’éclat, mais bien pour que la musique devienne son métier.

La gagnante du Festival de la chanson de Granby 2016 est enthousiaste de savoir son horaire estival chargé. Elle découvre le Québec et plusieurs scènes montréalaises dont elle ignorait l’existence.

«Je ne fais jamais le même spectacle, je préfère sentir l’ambiance de la foule,» ajoute celle qui déteste la routine.

Depuis qu’elle a fait son entrée dans la vie publique, la musicienne s’affiche ouvertement Queer. «L’étape la plus difficile d’un coming out, c’est de l’accepter soi-même, confie-t-elle . Après, je me voyais mal m’afficher sur le plan personnel sans le faire dans ma vie professionnelle.»

Au cours du reste de l’été, les LaSallois pourront voir dans un parc près de chez eux, des artistes comme Caroline Savoie, Alaclaire Ensemble, Maude Audet et plusieurs autres.

Plus d’infos sur la page Facebook : Culture en cavale

Articles similaires