LaSalle
17:57 9 mars 2020 | mise à jour le: 9 mars 2020 à 17:57 temps de lecture: 3 minutes

Une LaSalloise impliquée dans sa communauté

Une LaSalloise impliquée dans sa communauté
Photo: Messager LaSalle – Carl SincennesJulie Campeau est une fière maman de cinq filles. La plus vieille va au secondaire, deux vont au primaire, une à la garderie et la petite dernière de cinq mois reste avec elle.

La LaSalloise Julie Campeau est une femme bien occupée. En plus d’avoir cinq enfants à sa charge, elle multiplie les actions bénévoles dans la communauté et a toujours mille et un projets en tête.

Concernant la Journée internationale des femmes, célébrée le 8 mars, Mme Campeau souligne que les mères ont besoin plus que jamais d’être vues et entendues.

«Avant, les mamans restaient à la maison. Je veux faire voir que ce n’est pas parce qu’on est une maman, qu’on a une grosse famille, qu’on doit rester à la maison, on peut être entrepreneure. On a le droit à notre place», revendique-t-elle.

Julie Campeau fait partie du conseil d’établissement de l’école secondaire Cavelier-De LaSalle ainsi que de la Fondation depuis trois ans.

Par le passé, elle a été membre du conseil d’établissement de l’école primaire Terre-des-Jeunes, dont elle a assuré la présidence durant deux ans.

En 2017, la bénévole a fait des représentations à l’arrondissement pour l’installation de dos-d’âne autour de l’établissement ainsi que pour l’ajout d’une brigadière et la réduction de la vitesse. Ces doléances ont été entendues et le projet s’est concrétisé, ce qu’elle considère comme l’une de ses plus grandes réussites.

Née et ayant grandi à LaSalle, il était naturel pour Mme Campeau de revenir contribuer en tant qu’adulte au développement des écoles qu’elle a fréquentées dans sa jeunesse.

Futur

La femme de 39 ans compte peut-être se lancer en politique municipale au cours des prochaines années.

«Je travaille beaucoup là-dessus, en me faisant connaître, en faisant voir qui je suis, ce que je pourrais faire pour les citoyens, pour nos enfants et nos familles», mentionne-t-elle. Dans la même veine, Julie Campeau aimerait bien instaurer une deuxième maison des jeunes à LaSalle.

«J’ai besoin de sentir que je suis autre chose qu’une maman. J’ai besoin de sentir que je peux amener quelque chose d’autre. Je tiens beaucoup à mes enfants, mais j’ai besoin de projets personnels pour me faire grandir. À l’aube de mes 40 ans, c’est une façon de dire que je n’ai pas de barrières», explique celle qui s’occupe de sa petite dernière.

«Ma cause première, c’est les enfants. C’est quelque chose qui me tient beaucoup à cœur, surtout la sécurité des enfants.» — Julie Campeau

Julie Campeau se considère comme une femme entreprenante, déterminée, avec un fort caractère. Elle tient d’ailleurs à souligner le travail des gens qui l’accompagnent dans ses diverses implications.

La LaSalloise a déjà possédé une entreprise de planification évènementielle avec son conjoint, qu’elle a malheureusement dû arrêter, faute de temps. Elle songe à la relancer dans le futur. Entre temps, elle planifiera un mariage et un baptême cette année. Elle se dit d’ailleurs ouverte à toutes les propositions de travail ou de bénévolat.

Par le passé, Julie Campeau a entre autres travaillé dans une résidence pour personnes âgées, une expérience qu’elle a adorée, ainsi que des emplois étudiants dans l’arrondissement.

Articles similaires