LaSalle
15:37 27 mai 2020 | mise à jour le: 27 mai 2020 à 15:37 temps de lecture: 3 minutes

COVID-19: L’armée relève des problèmes aux Floralies LaSalle

COVID-19: L’armée relève des problèmes aux Floralies LaSalle
Photo: Métro LaSalle – ArchivesLa situation aux Floralies LaSalle étant maintenant maîtrisée, les FAC recommandent de préparer une transition permettant leur départ.

Bien que la situation entourant la présence du coronavirus à la résidence Les Floralies LaSalle se soit grandement améliorée au cours du dernier mois, les Forces armées canadiennes (FAC) soulignent plusieurs problématiques qui ont été ou devront être corrigées.

Une vingtaine de militaires, dont sept d’entre eux proviennent de la force opérationnelle médicale, sont déployés depuis le 29 avril dans l’édifice de la rue George.

L’une des principales observations des FAC est que des membres du personnel habituel de l’établissement manquaient de «rigueur» et ont eu de la difficulté à assurer une «bonne gestion» des zones chaudes et froides.

«Le personnel permanent qui revient de congé maladie revient avec des comportements qui devront être rectifiés à l’aide de cours (données par la gestion de l’établissement)», souligne l’armée.

Les FAC précisent aussi que des améliorations doivent être apportées au système de gestion de l’information.

«Les gestionnaires semblent avoir de la difficulté avec la chaîne d’approvisionnement logistique et n’arrivent pas toujours à assurer une continuité des services logistiques.» — Rapport des FAC

«Les gestionnaires de l’établissement sont dévoués, mais semblent avoir besoin de direction et d’outils afin d’améliorer leur efficacité. Par exemple, aucun système d’information central n’est en place», est-il écrit dans le rapport.

Il y a également un grand besoin dans la gestion infirmière (suivi des soins de plaies, plan de gestion des narcotiques, chariots d’urgence, etc.), ajoute l’armée.

Depuis l’achat de jaquettes réutilisables, la situation de l’équipement de protection individuelle (ÉPI) s’est grandement améliorée, d’après les FAC. Cependant, les ÉPI sont conservés dans une salle centrale au lieu d’être distribués sur les étages.

Améliorations

Alors que le taux de contamination atteignait 69% le 29 avril, il est maintenant descendu en bas des 16%.

«La baisse est principalement due à la rigueur dans l’imposition de bonnes procédures du port de l’ÉPI et de la bonne gestion des zones de contamination», peut-on lire dans le rapport.

Les FAC ont aussi remarqué un retour au travail du personnel rétabli de la COVID-19 et que le nombre de préposés aux bénéficiaires est suffisant.

«Nous constatons que les observations des FAC concordent avec celles de nos équipes sur le terrain, soit que la situation s’est stabilisée, que la collaboration est excellente avec les équipes militaires, mais que le défi lié au manque de personnel demeure», affirme par courriel le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

Au moment de publier ces lignes, la direction des Floralies LaSalle n’avait pas répondu à notre demande d’entrevue.

Nouvelle campagne

Le premier ministre François Legault a mentionné lors de son point de presse quotidien qu’il n’y avait «pas beaucoup de surprises» dans le rapport des FAC.

Malgré des fonds investis dans les budgets de CHSLD, les nombreux postes nécessaires pour avoir des ratios convenables n’ont pas été pourvus, reconnaît-il.

«On aurait dû augmenter les salaires des préposés aux bénéficiaires», a déclaré M. Legault.

Le gouvernement lancera une vaste campagne visant à recruter 10 000 personnes pour suivre une formation rémunérée de trois mois débutant en juin afin de répondre aux problématiques de pénurie de main-d’œuvre.

Articles similaires