LaSalle
11:57 26 août 2014 | mise à jour le: 21 novembre 2014 à 11:13 temps de lecture: 3 minutes

Autoriser ou interdire le surf: LaSalle devra choisir

«C’est clair que le secteur de la «vague à Guy» est un endroit dangereux et que les gens y vont à leurs risques et périls. Il faudra prendre une décision: ou on interdit la pratique du surf à cet endroit ou on la permet, et il faudra aménager une descente à l’eau, des installations sanitaires et peut-être un stationnement, en tenant compte des frais et des aspects légaux».

Chef de division aux communications de l’arrondissement de LaSalle, Hellen Dionne soutient que l’arrondissement et la Ville de Montréal devront faire des choix. «C’est devenu trop gros pour qu’on ne prenne pas position. Il faudra s’asseoir avec les gens du Réseau des grands parcs de Montréal, puisque le parc des Rapides en fait partie, et prendre position en vue de la saison prochaine. Actuellement, nous ne sommes pas prêts à le faire».

Près d’un an après le décès accidentel d’une jeune surfeuse dans ce secteur du parc des Rapides, il n’y a toujours pas de réglementation autorisant ou interdisant l’accès à l’eau.

La pratique du surf dans les eaux de la vague à Guy est en quelque sorte victime de sa popularité, qui s’est répandue comme une traînée de poudre. «Il y a quelques années, le surf n’y était pratiqué que par quelques personnes. Maintenant, il peut en passer une centaine par jour. Il y a un risque réel. C’est un sport extrême. La baignade y est interdite et il y a des affiches à plusieurs endroits en bordure du fleuve», précise Hellen Dionne.

Quelles sont les solutions ? «Le débat suscite plus de questions que de réponses», ajoute Hellen Dionne. «Il y a aussi la proximité de la piste cyclable. Devrait-elle être déplacée si on aménage un stationnement?»

Diverses problématiques

La pratique du surf a aussi un impact négatif sur la santé des berges au parc des Rapides, qui n’ont pas été aménagées pour accueillir ces sportifs. Leur passage accélère l’érosion et menace l’équilibre de ce milieu fragile.

Communément appelée «la vague à Guy», le site est situé entre les rues Raymond et Gagné. Le fleuve y crée des vagues stables et continuelles qui font le bonheur des surfeurs de rivière.

Pour sa part, le commandant du poste de quartier 13 de LaSalle, Mathieu Durand, a déclaré au Messager que les policiers sont bien informés de la situation et que les cadets policiers à vélo circulent régulièrement dans le secteur afin de sensibiliser les gens au respect des règlements municipaux. Aucun incident n’a été signalé dans ce secteur jusqu’à maintenant.

Rappel d’un accident mortel

Le 22 mai 2013, une jeune surfeuse a perdu la vie dans ce secteur, lorsqu’elle s’est retrouvée coincée entre sa planche et un arbre. Hellen Dionne explique que quand l’accident est arrivé, LaSalle avait fait des démarches auprès d’une compagnie spécialisée pour couper les branches de l’arbre en question, et que l’opération avait été commandée au moment de l’accident.