LaSalle

LaSalle sera entièrement desservi par l’eau de Montréal

Photo: Isabelle Bergeron
pierreboulanger44 - TC Media

D’ici la fin de juillet, tous les LaSallois profiteront de la même qualité d’eau potable provenant des usines montréalaises Charles- J.-Des Baillets et Atwater puisque le secteur desservi par celle de Lachine est jugé à risque avec une seule conduite de 600 mm provenant du poste de pompage Clément.

«L’eau de Lachine est de bonne qualité, mais a une couleur et un goût différents. Là où elle est puisée, c’est de l’eau provenant de la rivière des Outaouais», indique la mairesse Manon Barbe.

Les usines de Montréal puisent plutôt l’eau dans le fleuve qui provient des Grands Lacs. «Il y a une meilleure turbine et l’eau est plus oxygénée. Ce n’est pas le même procédé et des produits différents doivent être ajoutés dans l’eau pour la rendre potable», explique-t-elle.

La construction de conduites d’eau de 770 mm est réalisée par la firme Pronex Excavation, pour une dépense totale de 7,1 M$. «C’est un long processus parce qu’on ne voulait pas que les gens, en changeant de fournisseur d’eau, perdent leur pression», souligne Mme Barbe.

Encore des entraves
Afin de concrétiser ce changement majeur, des travaux sont en cours sur le terrain de l’usine Des Baillets et sur le boulevard De La Vérendrye.

La pose d’aqueduc sur ce boulevard, à l’est de l’avenue Dollard, se poursuit jusqu’au 3 juin, avec présence policière pour minimiser l’impact sur la circulation. Deux voies sont retranchées en direction ouest en tout temps.

En ce qui concerne la construction des conduites à l’ouest de Dollard, elle devrait être complétée cette semaine. Une voie est retranchée en direction ouest en tout temps.

Les raccordements au réseau existant, à l’intersection Shevchenko/Newman, sont terminés. Il n’y a donc plus d’entraves et un pavage temporaire a été réalisé.

«Lorsque nous aurons complété la désinfection finale avec la mise en service de l’aqueduc, au début de l’été, nous pourrons procéder au pavage permanent de la rue», explique Philippe Sabourin, porte-parole de la Ville de Montréal.

Construite en 1973, l’usine Des Baillets a quatre étages et une superficie équivalant à 15 terrains de football. Elle produit environ 350 972 000 mètres cubes d’eau annuellement, alors que celle de Lachine en produit 19 062 000.

Articles récents du même sujet