Mercier & Anjou
10:58 6 mars 2020 | mise à jour le: 6 mars 2020 à 11:01 Temps de lecture: 2 minutes

Un séisme d’une magnitude de 3,3 secoue l’est de Montréal

Un séisme d’une magnitude de 3,3 secoue l’est de Montréal
Photo: Séismes CanadaL’épicentre du séisme était situé à 12 kilomètres sous le sol, dans le secteur industriel de Montréal-Est.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, à 3h22, un tremblement de terre d’une magnitude de 3,3 sur l’échelle de Richter a été ressenti au centre-ville de Montréal et à l’est de la métropole.

Alors que certains n’ont rien entendu, d’autres ont cru être réveillés par une explosion de dynamite, de la machinerie lourde ou encore un déraillement de train. Pourtant, il s’agissait bien d’un séisme.

La secousse qui n’a duré que quelques secondes n’a fait aucun dommage. Toutefois, si elle avait duré plus longtemps, elle aurait eu le potentiel d’en causer, a précisé à RDI Matin Nicolas Ackerley, sismologue à Séismes Canada.

Entre les magnitudes 3,5 et 5,4, les tremblements de terre sont souvent ressentis, mais causent rarement des dommages. Séismes Canada avait d’abord estimé à 2,7 la magnitude avant de la réviser à la hausse.

L’épicentre était situé à 12 kilomètres sous le sol, dans le secteur industriel de Montréal-Est.

Réactions

Sur les réseaux sociaux, les témoignages des citoyens de l’est de Montréal ont été nombreux. Plusieurs ont parlé d’un réveil «surprenant» ou «brutal». Sur le moment, peu de gens semblent avoir lié l’événement à un tremblement de terre.

«J’ai entendu le gros boum, je pensais que mes voisins d’en haut étaient tombés», écrit l’un. «Je me suis réveillée en sursaut. Je n’ai pas compris, je pensais qu’une voiture était rentrée dans l’immeuble», ajoute une autre.

Une résidente qui habite près du métro Cadillac explique avoir «fortement» ressenti le tremblement de terre. «La secousse a commencé à m’éveiller et un bruit comme une explosion m’a fait sauter carrément», témoigne Chantal Lambert.

Depuis le début de l’année, sept tremblements de terre ont été constatés au Québec. Toutefois, il s’agit du premier à être signalé en région urbaine en 2020.

Le dernier tremblement de terre répertorié à Montréal remonte à l’année 2016 alors qu’un séisme a légèrement secoué la métropole et sa région.

Articles similaires