Mercier & Anjou

Coderre propose de construire un édicule de la ligne bleue à l’est de l’A25

Denis Coderre et Luis Miranda aimeraient qu’un édicule de métro soit construit du côté est de l’autoroute 25. Photo: Archives Métro Média

Denis Coderre se dit ouvert à la possibilité d’ériger un édicule de la ligne bleue à l’est de l’autoroute 25, évitant d’exproprier des commerces à proximité des Galeries d’Anjou. Le chef d’Ensemble Montréal appuie ainsi une proposition formulée par le maire d’Anjou, Luis Miranda.

«On peut créer un point de chute extraordinaire», a affirmé M. Coderre, soulignant que cet édicule serait construit à côté de la future maison de la culture Anjou.

Cette proposition rejoint celle du maire d’Anjou, Luis Miranda. Ce dernier veut que la construction du terminus d’autobus de la station de métro Anjou se fasse près de la mairie de l’arrondissement et non à l’ouest de l’autoroute 25. Cela permettrait d’éviter de faire des expropriations sur les terrains des Galeries d’Anjou et, ainsi, de faire faire des économies au gouvernement du Québec.

Pour le maire d’Anjou, le projet de prolongement de la ligne bleue comme proposé par la Société de Transport de Montréal (STM) ne répondrait pas aux besoins des Angevins, puisque les deux tiers résident du côté est de l’autoroute 25.

«Ça n’a pas de maudit bon sens de la façon dont la ligne bleue se fait présentement. Déjà, en ayant un édicule ici, en recréant un projet structurant, on va sauver 450 M$ qu’on pourra réinvestir ailleurs», a déclaré M. Coderre lors d’une conférence de presse tenue conjointement avec M. Miranda.

Interrogé par Métro au sujet de cette proposition, le cabinet de la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, a répondu qu’il allait « attendre que le rapport du groupe d’action sur la ligne bleue soit rendu public avant de trancher».

Denis Coderre et Luis Miranda ont également mentionné la possibilité d’ajouter une station sur le boulevard Roi-René, mais dans un deuxième temps.

L’équipe Anjou a donné son appui à Ensemble Montréal en vue des élections municipales. En contrepartie, Denis Coderre s’engage à ne pas présenter de candidats dans l’arrondissement d’Anjou.

Articles récents du même sujet