Mercier & Anjou

Fuite de gaz sur Desmarteau: les résidents réintègrent leur logement

La poche de gaz se trouverait sous le garage de l’un des résidents. Photo: Jason Paré, Métro Média

Après cinq semaines, les résidents de la rue Desmarteau évacués à la suite d’une fuite de gaz peuvent enfin réintégrer leur logement.

La nouvelle est tombée mardi lorsque les locataires ont appris qu’un détecteur de gaz relié à la centrale incendie avait été installé. Une cheminée et un ventilateur ont été également aménagés afin d’évacuer le gaz contenu dans le sol sous les logements.

Le 19 octobre dernier, le Service de sécurité incendie de Montréal (SIM) a fait une intervention sur la rue Desmarteau à quelques pas de la rue Notre-Dame, lorsqu’une poche de gaz a été percée par l’excavation d’un terrain pour une opération de pieutage.

Cet événement «très rare» selon la Ville de Montréal a obligé sept personnes à évacuer leur logement qu’ils ont pu réintégrer seulement le 23 novembre.

Les travaux de pieutage se sont multipliés dans Mercier en raison des problèmes d’affaissement dans le secteur, provoqués par les sécheresses estivales et la présence de sol argileux.

Des citoyens de Tétreaultville touchés cette problématique ont d’ailleurs envoyé une lettre au maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve demandant que le programme RénoPlex soit bonifié. Ce programme permet aux propriétaires de maison unifamiliale et d’immeuble de deux à cinq logements de demander des subventions à la Ville de Montréal pour des rénovations et des réparations. 

Une page Facebook pour les Sinistrés de Tétreaultville a également été créée au début du mois de novembre. Sur celle-ci, les résidents partagent entre autres des photos des nombreuses fissures provoquées par l’affaissement des fondations de leurs bâtiments.

Articles récents du même sujet