Soutenez

REM de l’Est: les casseroles de retour dans Tétreaultville

Plusieurs dizaines de personnes ont tapé sur des casseroles dans Tétreaultville ce jeudi. Photo: Capture d'écran

Dix ans après les grèves étudiantes de 2012, des résidents de Tétreaultville relancent le mouvement des casseroles en opposition au REM de l’Est.

Des percussions métalliques se sont fait entendre jeudi sur les avenues Souligny et Dubuisson, le nouveau secteur où la CDPQ Infra propose de faire passer le REM de l’Est dans Mercier-Est.

L’instigatrice du mouvement, Isabelle Jodoin, souhaite que les citoyens se donnent rendez-vous tous les soirs entre 19h30 et 19h45.

Une idée qui plaît à plusieurs, mais pas tous, certains se demandant pourquoi les manifestants souhaitent déranger les résidents du secteur «à l’heure du bain des enfants» et suggérant que ceux-ci aillent plutôt manifester devant les bureaux des élus.

«Quelle mauvaise idée…. je suis contre le REM car je vis tout près du trajet proposé… mais à part faire chi** les gens autour… ça ne servira STRICTEMENT à rien», écrit un internaute.

«15 minutes par soir! On va pas virer fou!», rétorque l’instigatrice du mouvement.

«[…] Du bruit, tu vas en avoir encore plus si le REM passe par là», fait remarquer un supporteur du mouvement.

Problème de vibration

Jointe par Métro, Isabelle Jodoin soutient que 35 à 50 personnes se sont réunies sur plusieurs coins de rue le long de la voie ferroviaire pour taper sur des casseroles jeudi. Des gens ont également participé à partir de leur balcon, ajoute-t-elle.

Pour inviter ses voisins à participer, la résidente de l’avenue Souligny a affiché dix grandes pancartes dans le secteur et a l’intention de distribuer des dépliants dans les boîtes aux lettres du quartier.

L’une des affiches du mouvement aux abords de la voie ferroviaire.
Photo: Gracieuseté

Ce qui l’inquiète le plus avec le REM de l’Est, ce sont les vibrations occasionnées par les travaux. Elle raconte que lorsque l’avenue Souligny a été refaite en 2012, son condo s’est enfoncé de ¾ de pouce.

Plusieurs propriétaires de bâtiment dans Tétreaultville ont des problèmes de fissures sur les murs intérieurs et extérieurs de leur propriété, ce qui a provoqué une hausse de travaux de pieutage dans le secteur.

Les sols argileux et les sécheresses estivales du quartier seraient les principaux responsables, une situation qui risque d’aller en accentuant avec le réchauffement climatique.

Manifestation devant la mairie

Des manifestants ont également fait sentir leur présence devant la mairie de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve le 7 février, tandis que la séance du conseil avait lieu.

Les manifestants n’ont en revanche pas eu la chance de rencontrer les élus puisque le conseil d’arrondissement s’est déroulé en virtuel.

Des citoyens ont manifesté devant la mairie de l’arrondissement de MHM le 7 février.
Photo: Gracieuseté, Citoyens de l’est

Le maire Pierre Lessard-Blais a tout de même souligné leur présence pendant la séance.

«Je tiens à saluer tous ceux qui se mobilisent dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve pour questionner le dossier de l’intégration du REM», a déclaré le maire de l’arrondissement.

Une motion concernant ce projet de transport a d’ailleurs été adoptée lors de la séance, demandant entre autres à CDPQ Infra d’évaluer les options souterraines sous Sherbrooke et sous l’axe ferroviaire Souligny, ainsi qu’en tranchées dans l’axe ferroviaire.

Les élus demandent également que toutes les études de faisabilité réalisées et scénarios analysés soient rendus publics, et ce, avant le déclenchement du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Mercier & Anjou.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.