Soutenez

Info-Violence: de nouveaux outils pour contrer la violence conjugale

Justine Chénier, chargée de projet - Opération Cocon, et Linda Basque, coordonnatrice aux programmes d'Info-Femmes. Photo: Gracieuseté, Suzie Miron

L’organisme Info-Femmes a lancé le 6 mars le site Web Info-Violence, ainsi qu’une table de concertation en violence conjugale et intrafamiliale de Mercier-Est.

Le lancement s’est tenu de manière hybride, mais une cinquantaine de personnes étaient présentes sur place lors de l’événement, dont le député de La Pointe-de-l’Île Mario Beaulieu, celui de Bourget Richard Campeau, ainsi que les conseillers de ville Julien Hénault-Ratelle et Alia Hassan-Cournol.

Ayant débuté en 2019, Info-Violence visait à offrir différents types d’ateliers de sensibilisation sur le thème de la violence conjugale, que ce soit en milieu de travail, pour les femmes victimes et/ou survivantes ainsi qu’auprès de groupes mixtes. La réalisation de ce projet a été rendue possible grâce au soutien financier du Secrétariat à la condition féminine du Québec.

La nouvelle plateforme Web infoviolence.ca offre des outils pour les personnes qui s’interrogent si elles se trouvent dans une relation toxique ou abusive, ou à des proches et intervenants qui se questionnent sur une personne dans leur entourage qui pourrait potentiellement être victime de violence conjugale, explique la coordonnatrice aux programmes d’Info-Femmes, Linda Basque.

«En troisième lieu, ça peut être pour un employé ou un employeur qui peut voir un collègue de travail qui pourrait être victime de violence conjugale», ajoute-t-elle.

Les outils permettent donc de trouver des réponses à ses questions, des ressources et du soutien dans ses démarches.

Linda Basque soutient que les outils s’adressent aux victimes de violence conjugale, peu importe leur sexe ou leur orientation sexuelle.

De plus, l’équipe d’Info-Femmes demeure disponible pour aller donner des ateliers dans différents milieux.

Opération Cocon

Le 6 mars, Info-Femmes et ses partenaires ont également lancé l’Opération Cocon, visant la création d’une table de concertation en violence conjugale et intrafamiliale dans Mercier-Est.

L’intérêt pour une telle table est né avant la pandémie, mais celui-ci a été ravivé par le nombre important de féminicides au Québec au cours des deux dernières années, raconte Linda Basque.

Installation réalisée par les participantes d’Info-Femmes sur le thème des féminicides. Photo: Gracieuseté, Suzie Miron

L’objectif est «de mettre sur pied un protocole d’action pour créer un filet de sécurité pour les victimes et leurs enfants et du soutien pour les personnes exerçant de la violence dans Mercier-Est», explique-t-elle.

L’Opération Cocon travaillera en complémentarité avec la cellule d’intervention d’urgence lancée il y a quelques jours par la Table de concertation en violence conjugale de Montréal (TCVCM), mais en amont.

L’Opération Cocon va travailler sur la sensibilisation, la prévention et la formation et apportera du soutien à des femmes qui ne sont pas encore en situation de haut risque. Donc, des femmes sur qui il y a eu des signalements ou qui sont en questionnement, pour s’assurer qu’on ne les perde pas de vue et qu’elles deviennent des victimes de féminicides.

Linda Basque, coordonnatrice aux programmes d’Info-Femmes

Les femmes considérées à haut risque seront suivies par la cellule d’intervention de Montréal.

L’Opération Cocon est financée par le Fonds de relance féministe du ministère des Femmes et de l’Égalité des genres.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Mercier & Anjou.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.