Soutenez

École surpeuplée dans MHM: une pétition déposée à l’Assemblée nationale

Paul St-Pierre Plamondon déposant la pétition à l'Assemblée nationale du Québec. Photo: Capture d'écran Twitter.

Le 22 mars, Paul St-Pierre Plamondon, député de la circonscription Camille-Laurin dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve (MHM), a déposé à l’Assemblée nationale une pétition réclamant l’ajout d’une annexe à l’école secondaire Louise-Trichet.

Ouverte de la fin décembre à la mi-mars, la pétition a récolté près de 600 signatures. Elle dénonce la surpopulation que vivent depuis plusieurs années les élèves et le personnel de cette école secondaire de MHM.

En quatre ans, 218 élèves se sont ajoutés à ceux déjà inscrits à l’établissement. À la fin du mois de janvier, Métro s’était rendu sur place et avait pu discuter de la situation avec quelques élèves de l’école.

Mardi dernier, lors du dépôt de l’exercice budgétaire, le ministre des Finances Eric Girard a annoncé que le gouvernement prévoyait un investissement de 200 M$ sur cinq ans pour entretenir les établissements scolaires et éviter le «vieillissement» des écoles.

«Tant que l’on n’aura pas vu des résultats concrets, on va rester aux aguets», a déclaré le chef du Parti québécois (PQ) et député de Camille-Laurin lors d’un point de presse tenu le lendemain au sujet du dépôt de la pétition.

Lors de la campagne électorale, en septembre 2022, le PQ promettait d’ailleurs d’ajouter 575 M$ par année au Plan québécois des infrastructures (PQI) afin d’accélérer la réfection des écoles vétustes du Québec.

En ce qui concerne l’école Louise-Trichet, le Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM) prévoit pour le moment d’utiliser l’immeuble de la rue de Teck pour recevoir des élèves, mais seulement lorsque les enfants du primaire occupant actuellement le bâtiment réintègreront l’école Saint-Justin en 2025-2026.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.