Montréal
08:42 15 juin 2020 | mise à jour le: 15 juin 2020 à 15:06 temps de lecture: 4 minutes

NBA: Luguentz Dort veut rebondir après le confinement

NBA: Luguentz Dort veut rebondir après le confinement
Photo: Olivier Faucher/MétroLuguentz Dort a hâte à son retour au jeu dans la NBA, après un confinement passé à Montréal-Nord.

«Persévérance», c’est le mot qui décrit le mieux Luguentz Dort, selon son ancien entraîneur Nelson Ossé. C’est cette qualité qui a permis au Nord-Montréalais de 21 ans de jouer dans la NBA après avoir été ignoré au repêchage par les 30 formations de la ligue. C’est aussi ce dont il devra faire preuve pour rebondir après le confinement.

Il y a près d’un an, Dort vivait une grande déception. Assis dans les gradins du Barclays Center de Brooklyn, il attendait que son nom soit prononcé au repêchage, en vain. Pourtant, plusieurs s’attendaient à ce qu’il soit choisi en première ronde.

«Ça m’a quand même choqué. Mon but, c’était vraiment de faire la NBA. J’avais faim.» -Luguentz Dort

Quelques jours plus tard, il signe un contrat à deux volets avec le Thunder d’Oklahoma City. Réaliser son rêve est encore possible, mais Dort devra travailler plus fort en se faisant valoir dans la G-League, la ligue de développement de la NBA.

En quelques matchs, il est devenu le meilleur joueur de son équipe, le Blue d’Oklahoma City, avec une moyenne de près de 20 points par match.

«Au début, c’était quand même dur. L’équipe [du Thunder] était établie», confie-t-il.

La chance s’est présentée au début du mois de décembre lorsque des joueurs du Thunder se sont blessés. Depuis, en 29 rencontres dans la NBA, il a joué en moyenne 22 minutes par match et a enregistré une moyenne de 6,2 points.

La COVID-19, un dur coup

Sur une bonne lancée, Dort a trouvé difficile de voir la COVID-19 briser son rythme.

«Être dans la NBA, c’est vraiment une grosse expérience. Le fait que ça a arrêté d’un coup m’a fait mal.» -Luguentz Dort

De retour depuis trois mois à Montréal-Nord, il a souffert de voir le quartier de sa jeunesse devenir l’épicentre de la pandémie. «J’ai fait une vidéo pour expliquer aux jeunes et au monde en général de faire attention parce qu’on était un quartier vraiment affecté.»

Comme ailleurs dans la province, le nombre de cas a descendu, ce qui le rassure.

Luguentz Dort veut aider

Dort a profité de son printemps passé inopinément au Québec pour s’entraîner, mais aussi pour redonner à la communauté.

Avec des organisations où il s’est développé, soit les Knights de Parc-Extension et Brookwood Elite, il a fait don de dizaines de paires de souliers Adidas et de repas cuisinés par le restaurant Braserio à un hôpital et un organisme communautaire.

«Ils font beaucoup de travail. On veut montrer qu’on est présent et qu’on les encourage», soutient Dort.

«C’est sa personnalité de poser des gestes du genre, souligne Nelson Ossé, directeur du programme des Knights de Parc-Extension. Il a d’autres plans à venir pour aider, surtout à Montréal-Nord.»

Retour au jeu

Lundi, Luguentz Dort s’envole pour Orlando, où la NBA se prépare à tenir le reste des matchs de la saison régulière et les séries éliminatoires… avec des gradins vides. Le Nord-Montréalais entrevoit ce retour avec optimisme.

«Je pense que ça va être une belle expérience. Ça va être unique d’aller dans une place avec plusieurs équipes et jouer sans partisans. Ça va être une atmosphère vraiment différente.»

Pour Dort, l’expérience pourrait durer longtemps, alors que son équipe est en bonne posture pour se qualifier en séries.

Articles similaires