Culture
10:36 19 juin 2020 | mise à jour le: 25 juin 2020 à 09:48 temps de lecture: 3 minutes

Loud veut faire sa part pour Montréal-Nord

Loud veut faire sa part pour Montréal-Nord
Photo: Olivier Faucher/MétroLe rappeur Loud à l’espace Lapierre, à Montréal-Nord

Le rappeur québécois Loud compte donner 56 000$ à cinq organismes pour soutenir les luttes au coronavirus et au racisme systémique. Hoodstock, de Montréal-Nord, sera parmi les récipiendaires.

«Hoodstock est un organisme pour qui j’ai beaucoup de respect, avance celui qui a été nommé interprète masculin de l’année au dernier gala de l’ADISQ. J’admire le travail qu’ils font ici. La pandémie ne frappe pas pareil partout. Montréal-Nord est super affecté.»

Le montant du don est symbolique, explique Loud. Il fait référence à la chanson 56k, qui a propulsé la carrière du rappeur en 2017.

Dans sa lutte contre le coronavirus et le racisme, Hoodstock a reçu d’importantes contributions financières dans les derniers mois. Une collecte de fonds sur le web a permis d’amasser à ce jour près de 200 000$.

Sensibiliser les jeunes

De passage jeudi à l’Espace Lapierre, un lieu communautaire extérieur à Montréal-Nord, Loud a participé à une opération de sensibilisation et de distribution de kits sanitaires.

D’autres artistes, dont Sarahmée étaient présents. L’objectif était que les artistes se servent de leur notoriété pour sensibiliser les jeunes au port du masque.

«C’est important de partager la bonne information. Il y a plein de choses en ce moment qui circulent au niveau de la pandémie et du racisme», soulève Sarahmée. La jeune rappeuse se joignait à un message collectif pour rappeler l’importance de porter le couvre-visage dans lieux fermés.

«L’été arrive. On veut que nos jeunes soient en sécurité à Montréal-Nord. On veut freiner la chaîne de transmission du virus, surtout en temps de déconfinement», explique l’organisatrice Stéphanie Germain.

«Les jeunes ne se sentent pas concernés par ça parce qu’ils ont l’impression qu’ils sont invincibles», ajoute Loud, qui ne veut cependant pas donner l’impression de faire la morale. «Je ne suis pas parfait pour suivre les consignes», admet-il.

Concert sur les balcons

Plusieurs artistes présents ont participé à un petit concert extérieur qui réunissait les bénévoles de Hoodstock et qui s’adressait aux balcons avoisinant l’Espace Lapierre.

Quelques citoyens sont sortis sur ceux-ci pour assister au spectacle dans une ambiance festive, malgré la canicule.

Le concert était marqué par des performances de rap, de chant et de poésie.

«On avait besoin de divertir les gens. C’est important pour la santé mentale des citoyens», soutient Stéphanie Germain.

Articles similaires