Montréal
18:34 17 septembre 2020 | mise à jour le: 17 septembre 2020 à 18:34 temps de lecture: 2 minutes

Plusieurs chefs d’accusations déposés contre le chauffard de Montréal-Nord

Plusieurs chefs d’accusations déposés contre le chauffard de Montréal-Nord
Photo: iStock

L’automobiliste qui a happé neuf personnes à Montréal-Nord mercredi doit comparaître vendredi au palais de justice, après avoir eu son congé de l’hôpital. Il fait face à trois chefs d’accusation.

Marco Bernier, 38 ans, est accusé de délit de fuite, conduite dangereuse causant lésions et agression armée — l’arme étant le véhicule.

Malgré ces récents développements, le Service de police de la Ville de Montréal ne croit pas que ces gestes étaient planifiés. L’hypothèse de la conduite avec facultés affaiblies par la drogue n’est pas écartée.

Hier, vers 12h45, le chauffard a happé un premier piéton sur la rue Dijon, avant d’en frapper huit autres quelques rues plus loin.

Les neuf victimes ont été hospitalisées, mais il n’y a toujours «aucun danger pour leur vie», a indiqué le relationniste du SPVM Manuel Couture.

La mairesse de Montréal-Nord, Christine Black, s’est dite «très inquiète» en suivant les développements en lien avec l’événement.

«C’est quand même neuf personnes qui ont été happées, a-t-elle réagi en entrevue avec Métro. De savoir qu’on ne craignait pas pour leur vie et que les personnes s’en remettent, c’est une bonne nouvelle dans la mauvaise nouvelle.»

Questionnée quant à la sécurité des piétons dans le secteur, elle a affirmé qu’il s’agissait d’une priorité pour l’arrondissement.

«On fait énormément de travail pour sécuriser les rues par la création de saillies par l’ajout d’arrêts-stops et autres arrêts. En même temps, des événements comme ça, c’est un peu difficile à prévoir.»

Articles similaires