Montréal
16:24 30 octobre 2020 | mise à jour le: 31 octobre 2020 à 16:49 temps de lecture: 3 minutes

Christine Black accuse Valérie Plante de «dénigrer» Montréal-Nord

Christine Black accuse Valérie Plante de «dénigrer» Montréal-Nord
Photo: Josie Desmarais/MétroLa mairesse de Montréal, Valérie Plante.

La mairesse de Montréal-Nord, Christine Black, ne digère pas les commentaires émis par Valérie Plante à l’égard de son arrondissement à l’émission Tout le monde en parle.

Le 11 octobre dernier, la mairesse de Montréal a affirmé que l’arrondissement de Montréal-Nord «avait entre autres mis des règlements» contraignants dans ses parcs, faisant le lien avec un sentiment d’exclusion chez les jeunes du quartier. Mme Plante était questionnée sur la flambée de crimes violents dans le secteur.

Ces affirmations n’ont pas plu à la mairesse d’arrondissement Christine Black. Celle-ci les a d’abord dénoncées sur Twitter, puis au conseil municipal du 19 octobre, où elle a demandé des excuses.

Sans réponse de Mme Plante, Mme Black est revenue à la charge dans une vidéo de son parti Ensemble Montréal diffusée le lundi 26 octobre, soit plus de deux semaines après l’émission.

Règlements modifiés

Mme Black n’a pas compris pourquoi Mme Plante a utilisé cet argument pour expliquer le sentiment d’exclusion.

«Il y a quelques années, on a retravaillé complètement tous nos règlements municipaux avec nos partenaires […] pour faire en sorte, justement, que les jeunes se sentent plus inclus dans les parcs», a affirmé Mme Black.

L’arrondissement a fait parvenir à Métro ces modifications qui ont été apportées en 2017 à un règlement touchant les parcs et autres espaces publics. Montréal-Nord a notamment supprimé des articles qui interdisaient de se tenir debout, de dormir ou s’avachir sur un banc, de s’attrouper, ainsi que de fumer aux alentours d’un bassin d’eau.

L’administration a également démontré à Métro qu’il est parfois même plus permissif que d’autres arrondissements de Montréal dans son encadrement des espaces publics.

«On est en COVID, Montréal-Nord a été gravement touché. Au lieu de dénigrer notre quartier, la mairesse [Plante] devrait faire en sorte de vraiment plus nous aider», a ajouté Mme Black.

Plante «ne visait pas Mme Black»

En réaction aux sortie de Mme Black, l’attachée de presse de Valérie Plante, Geneviève Jutras, a expliqué que la mairesse de Montréal faisait référence, lors de son passage à l’émission, aux règlements qui ont justement été modifiés depuis l’arrivée de Mme Black.

«La mairesse de Montréal ne visait pas Mme Black dans ses propos», a soutenu Mme Jutras.

Articles similaires