Montréal-Nord

Économie locale: Will Prosper et Christine Black se renvoient la balle

Le développement commercial de la rue De Charleroi a été mal pensé sous l’administration de Christine Black et de Gilles Deguire, selon Will Prosper. Photo: Anouk Lebel/Métro Média

Le candidat de Projet Montréal à la mairie de Montréal-Nord, Will Prosper, propose un plan pour développer une économie locale florissante, où, à l’ère numérique, les jeunes seraient formés pour occuper des emplois qualifiés et les commerçants locaux, mieux soutenus. 

Or, le train est déjà en marche, selon l’équipe d’Ensemble Montréal, pour qui l’administration centrale de Valérie Plante est responsable du manque d’investissement chronique dans l’arrondissement.

Pour stimuler l’économie locale, Will Prosper mise sur la création d’une «Maison numérique», un engagement qui s’inscrit dans la continuité de son travail au sein de l’organisme Hoodstock pour lutter contre la fracture numérique.

«Il s’agirait de donner des formations aux jeunes pour qu’ils puissent occuper des emplois dans des secteurs où il existe une pénurie, à l’ère du numérique», explique le documentariste et militant.

Cette Maison, il la voit un peu comme un lieu de rencontre et d’innovation, à l’image de la Maison du développement durable, au centre-ville de Montréal. Il propose du même souffle d’instaurer des ententes communautaires pour les projets d’infrastructures à venir dans le quartier, de façon à assurer aux résidents locaux des emplois qualifiés.

C’est important qu’on ne crée par des McJobs. On veut permettre aux résidents locaux de se former et d’occuper des emplois de qualité.

Will Prosper, candidat de Projet Montréal à la mairie de Montréal-Nord

Mieux soutenir les entrepreneurs locaux  

L’équipe de Projet Montréal dans Montréal-Nord s’engage par ailleurs à mieux soutenir les commerçants locaux et à valoriser les artères commerciales que l’administration en place dans l’arrondissement.

Des initiatives ont été mises en place avec la Corporation de développement économique communautaire (CDEC) de Montréal-Nord, reconnaît Will Prosper.

Le candidat de Projet Montréal déplore toutefois que certains commerces locaux aient déménagé ailleurs, comme la librairie Racines et le restaurant-traiteur Casserole Kréole. Au fil des ans, le développement d’artères commerciales comme la rue de Charleroi a été «mal pensé», ajoute-t-il.

Il promet de continuer à offrir aux commerçants une vitrine pour stimuler l’achat local en plus de soutenir l’agriculture urbaine sur les terrains vacants et sur les toits, question d’améliorer l’offre en fruits et légumes frais à distance de marche dans les déserts alimentaires.

Le train est en marche, selon Christine Black

Pour la mairesse sortante Christine Black, le train est déjà en marche et les histoires à succès, nombreuses.

Ce que présente Will Prosper est déjà en marche sur notre territoire. Où était-il ces dernières années? Comment peut-il ignorer tout le travail accompli?

Christine Black, mairesse sortante et candidate d’Ensemble Montréal à la mairie de Montréal-Nord

L’équipe attribue le sous-financement dénoncé par Will Prosper à l’administration centrale de Valérie Plante.

«Si on présente un recul économique à Montréal-Nord, ce n’est pas la faute de Valérie Plante, c’est le résultat de nombreuses années de mauvaise administration de Christine Black, mais aussi de l’ex-maire Denis Coderre », a pour sa part réagi Will Prosper.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Montréal-Nord.

Articles récents du même sujet