La cuisine du chef Antonio Park chez Air Canada

La cuisine du chef Antonio Park chez Air Canada
Photo: Gracieuseté – Eva BlueLe chef Antonio Park s’associe avec Air Canada pour élaborer des menus inspirés de différentes destinations.

Bien connue dans la métropole, la cuisine du chef Antonio Park peut désormais être savourée à 10 000 mètres d’altitude vers l’Asie et l’Amérique du Sud. Le restaurateur de Westmount atterrit chez Air Canada avec le mandat de concevoir des repas offerts à bord de vols internationaux.

Les passagers au départ de Montréal en direction de Tokyo Narita sont les premiers à goûter aux créations aériennes du chef Park. Le menu marie ingrédients canadiens et techniques japonaises.

Quand le transporteur l’a approché il y a un an et demi, Antonio Park ne s’est pas fait prier. Le lien historique qui unit Air Canada à la métropole québécoise l’a convaincu d’embarquer dans ce projet.

«Je n’ai pas pensé si c’était facile ou difficile. Montréal, c’est ma ville et tout ce qui a rapport avec Montréal, je veux vraiment tout faire pour l’aider», raconte-t-il.
Le chef Park a aussi accepté ce partenariat parce que ses plats seront servis autant en classe économique que pour les voyageurs affaires ou privilèges.

«Je veux cuisiner pour tout le monde. Un chef n’est pas fait pour cuisiner seulement pour les riches ou pour les pauvres. On est des êtres humains avant tout, peu importe l’argent», soutient le propriétaire des restaurants Park et Lavendaria de l’avenue Victoria.

Introduction

Le chef Park a eu carte blanche pour élaborer ses menus. «C’est mon choix de A à Z», confirme-t-il. Les plats auront tous une touche locale selon la destination du vol.

Plat du chef Antonio Park servi sur des vols d'Air Canada

Vers Tokyo, l’entrée sera un chirashi canado-japonais contenant entre autres de la crevette ebi, du saumon fumé et du thon blanc épicé de la Colombie-Britannique. Le plat principal offrira des bouts de côtes de bœuf braisés en sauce tamari à l’érable.

«C’est une introduction au Japon. J’ai fait un repas qu’on mange à la maison, avec la famille, mais j’ai aussi raffiné beaucoup de choses», mentionne celui qui a étudié au pays du Soleil levant.

Concocter un menu pour une compagnie aérienne comporte plusieurs contraintes logistiques et atmosphériques, par exemple. Les voyageurs ne doivent donc pas s’attendre à ce que la nourriture soit celle d’un restaurant, prévient le chef.

Les repas-cabarets signés Park pourront aussi être dégustés à bord des vols Montréal-São Paulo, dès l’automne.

En 2020, ce sera au tour des trajets vers Buenos Aires, en Argentine, le pays qui a vu naître l’expert en gastronomie. La même année, les créations culinaires du Québécois seront aussi dans les avions en direction de Hong Kong, Séoul, Beijing, Shanghai, Taipei et Santiago. S’ajouteront également les vols saisonniers Calgary-Tokyo Narita et Vancouver-Osaka.

La direction d’Air Canada a fait appel au service d’Antonio Park afin de rehausser l’expérience culinaire de ses clients, mais aussi parce qu’il se passionne pour la promotion de la scène culinaire canadienne, des ingrédients frais et du développement durable.

Il rejoint deux autres chefs choisis par le transporteur: Vikram Vij et David Hawksworth. Le premier a conçu un menu d’inspiration indienne pour des vols à destination de l’Inde. Le deuxième a créé des plats pour des trajets à l’échelle mondiale en classe Signature et Suite Signature.

Autres projets

En sol montréalais, le chef carbure tout autant aux projets. Antonio Park a récemment ouvert un restaurant-bar à la Place Bell de Laval, le Westwood.

Il planche aussi toujours sur la nouvelle aire de restauration de la Place Ville Marie (PVM). Du nom de Cathcart Restaurants et Biergarten, l’espace comptera une quinzaine d’options sous différentes formes.

«On veut offrir une nouvelle gamme de restaurants, indique Park. Ce sera comme du magasinage de vêtements, mais pour la bouffe.»

La foire alimentaire sera située sous le pavillon de verre de l’esplanade de PVM qui est en rénovation. L’endroit sera ouvert sept jours sur sept et sera animé même en soirée avec la tenue de différents événements. L’inauguration est prévue en décembre.

Quant à son restaurant Lavanderia sur l’avenue Victoria, qui a été endommagé par un incendie en 2016, il attend un règlement avec les assurances avant d’ouvrir au grand public.