Nouvelle phase d’aménagement à la plage de l’Est

Nouvelle phase d’aménagement à la plage de l’Est
Photo: GracieusetéLe projet des firmes Ruccolo + Faubert Architectes & Ni conception architecture de paysage a remporté en 2014 le concours de design pour l’aménagement du site de l’ancienne marina Beaudoin.

Une nouvelle phase de travaux débutera cet automne sur le site de la plage de l’Est, qui sera doté de jeux d’eau, d’une promenade près de la rive, d’une zone de naturalisation et d’une jetée qui surplombera le fleuve.

« L’Arrondissement était en attente de l’autorisation du Ministère de l’Environnement, explique Maika Bernatchez, chargée de communication. Maintenant que nous l’avons reçue, nous serons en appel d’offres sous peu. Si tout se passe bien, les travaux débuteront en septembre ».

Le tout sera effectué grâce à un financement de 4M$ de la Communauté métropolitaine de Montréal. Les plans et devis sont déjà complétés.

Une partie du terrain sec reste toutefois à décontaminer. Les travaux, évalués à 400 000$ et financés par le gouvernement du Québec, seront intégrés dans le contrat du réaménagement de la rive.

Avant de procéder, des fouilles archéologiques, débutées il y a deux semaines, devront être menées à terme.

Une baignade qui se fait attendre
La baignade restera toutefois proscrite. Initialement prévue pour 2016, l’ouverture de la plage avait été reportée à 2018, suite à de nouvelles études qui avaient alors révélé une contamination des sédiments du littoral. Les opérations de l’ancienne marina Beaudoin, située à cet emplacement au milieu du siècle dernier, en étaient la source.

En mars dernier, Chantal Rouleau, députée de Pointe-aux-Trembles et ministre de la Métropole et de la région de Montréal, accompagnée par Benoit Charette, ministre de l’Environnement, ont annoncé un investissement de 5M$ pour des travaux de décontamination.

Des analyses sont actuellement menées pour déterminer les méthodes qui seront utilisées pour ces travaux majeurs, qui devraient débuter en 2020. L’accès à l’eau pour les activités nautiques, tels le canot et le kayak, serait possible l’année suivante.

Lors de la conférence de presse confirmant le financement des opérations de décontamination, le ministre Charrette avait évoqué une « probable » baignade uniquement pour 2022.

Rappelons qu’une première phase du projet, au coût de 1.4M$, a été officiellement inaugurée l’été dernier. Un pavillon d’accueil, des terrains de volleyball, des bancs et des tables à pique-nique ont été aménagés sur la zone non inondable du terrain, situé entre la 94e et la 96e avenue.