Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
19:28 26 janvier 2021 | mise à jour le: 27 janvier 2021 à 18:58 temps de lecture: 3 minutes

REM de l’Est: Montréal-Est réclame une station

REM de l’Est: Montréal-Est réclame une station
Photo: Courtoisie/CDPQ InfraAucune station du REM de l'Est n'est prévue à Montréal-Est.

Les élus de Montréal-Est ont adopté une motion réclamant l’implantation d’une station du REM de l’Est sur leur territoire.

Votée à l’unanimité lors de la séance du conseil de ville du 20 janvier, la motion demande au gouvernement du Québec et à la CDPQ Infra que soit planifiée une station du futur Réseau express métropolitain (REM) de l’Est à Montréal-Est.

«On se donne un projet unique historique dans l’est de Montréal. Il faut que ça desserve toute la population de l’est de l’île», martèle Robert Coutu, maire de Montréal-Est.

Alors que la CDPQ Infra a indiqué vouloir relier les nombreux parcs industriels de l’Est avec son projet, le maire ne comprend pas qu’elle ait «oublié» Montréal-Est, qui se trouve «au centre du SIPI [Secteur industriel de la Pointe-de-l’Île]».

«On a aussi des projets de centaines de millions [de dollars] qui seront investis dans la Ville au cours de dix prochaines années » , ajoute-t-il. Pour lui, ces projets justifieront d’autant plus le besoin de transport pour les travailleurs.

Dans l’espoir de trouver des appuis, M. Coutu a envoyé la résolution par courriel le 25 janvier à la CDPQ Infra, ainsi qu’à plusieurs élus, notamment au premier ministre François Legault, à la ministre déléguée aux transports Chantal Rouleau et à la mairesse de Montréal Valérie Plante.

Une rencontre «décevante» avec la CDPQ Infra

M. Coutu affirme d’ailleurs avoir fait part de ses préoccupations lors d’une rencontre virtuelle organisée par la CDPQ Infra, qui s’est tenue le 22 janvier.

Virginie Cousineau, porte-parole pour le REM de l’Est, indique par courriel que, depuis le début de l’année 2021, une tournée a été entamée avec les autorités, la société civile et la communauté pour «présenter le projet et mettre en place les canaux pour les échanges futurs».

Sans donner de détails sur la rencontre du 22 janvier, elle ajoute que l’organisme reste «à l’écoute» et «prendre acte des demandes du milieu».

Pour sa part, M. Coutu s’estime cependant déçu de l’issu de la rencontre. Il aurait notamment souhaité avoir des réponses concrètes quant à ses demandes.

«On a seulement eu des réponses vagues», déplore-t-il.

Mobiliser les citoyens

Afin de mobiliser ses citoyens sur le dossier, M. Coutu a également créé une page Facebook. Au moment d’écrire ces lignes, la page comptait 327 abonnés.

«On va demander que les citoyens interpellent directement le bureau de Madame Rouleau. Ils n’ont pas fini d’entendre parler de Montréal-Est!»

L’arrondissement RDP-PAT a également réclamé la modification du tracé du REM. Une motion demandant le prolongement du REM dans Rivière-des-Prairies devrait être soumise au vote des élus lors de la séance du conseil d’arrondissement du 2 février.

Articles similaires