Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
19:00 13 avril 2021 | mise à jour le: 15 avril 2021 à 09:11 temps de lecture: 3 minutes

LÉA: une ligne pour répondre aux soucis des aînés

LÉA: une ligne pour répondre aux soucis des aînés
Photo: Coralie Hodgson/Métro MédiaBernard Parent est au bout de la ligne pour écouter les aînés.

Alors que la pandémie a bouleversé la vie des aînés, une nouvelle ligne téléphonique a été lancée pour venir en aide aux résidents plus âgés de l’est de l’île.

L’Association bénévole PAT/ME a mis sur pied la Ligne Espoir Aîné (LÉA). Au bout du fil, un agent de liaison communautaire a pour mandat d’écouter les résidents de Pointe-aux-Trembles, Montréal-Est et Rivière-des-Prairies, de comprendre leurs besoins et de leur faciliter l’accès aux ressources.

«Si les aînés n’ont pas accès à Internet, ils ne peuvent pas aller chercher l’information dont ils ont besoin.  Avec la pandémie, c’est vraiment difficile, ils ne sont pas capables d’aller dans un centre communautaire pour voir s’il y des pamphlets », explique Louise Croussett, directrice de l’association.

Les besoins augmentent

Qu’il s’agisse de demandes de renseignements pour des services sanitaires en lien avec la COVID, des outils contre la fraude ou même des conseils matrimoniaux, les appels à l’Association bénévole PAT/ME ont monté en flèche depuis mars 2020, excédant souvent le mandat et les ressources de l’organisme.

La création d’une nouvelle ligne téléphonique est donc devenue essentielle. Grâce à un financement de 175 000$ accordé via le programme fédéral Nouveaux Horizons pour les aînés (PNHA), l’Association a pu lancer la ligne LÉA.

Bernard Parent, agent de liaison communautaire pour l’Association bénévole, est en poste depuis le 31 mars.  Fort de son expérience comment travailleur de milieu et comme intervenant en santé mentale, il se dit prêt à «écouter, aller chercher le plus d’information possible pour pouvoir diriger (les aînés) vers les bonnes ressources.»

« Il y a des ressources en masse pour ces gens, mais ce n’est pas tout le monde qui les connaît.» – Bernard Parent, agent de liaison communautaire

Il assurera notamment un suivi auprès des aînés qui le désirent, voire de l’assistance pour faire un premier contact avec les ressources au besoin.

Rester à la maison plus longtemps

Ce projet a aussi comme objectif de garder les aînés qui le peuvent à la maison le plus longtemps possible. Selon Mme Croussett, un peu d’encadrement et de meilleures connaissances sur les ressources pourraient , dans certains cas, permettre d’éviter des entrées en CHSLD ou résidences pour aînés.

«On va essayer de les guider sainement, adéquatement, pour que ces gens puissent avoir une meilleure qualité de vie et vivre mieux. Si les gens sont capables, ont la capacité, et sont bien entourés, pourquoi ne pas les laisser dans leur environnement?»

En complément à ce projet, l’Association compte publier un répertoire des ressources. D’ici l’automne, celui-ci sera distribué à 5000 aînés de Pointe-aux-Trembles et Montréal-Est.

Le projet LÉA est financé par la Direction régionale de santé publique (DRSP), Plan d’impact collectif (PIC) et Réseau Résilience Personnes Aînées.

Pour contacter LÉA, composer le 514-645-4949 du lundi au vendredi de 9h à 17h00.

Articles similaires