National

1,3 M de Canadiens sont sortis de la pauvreté depuis 2015

Photo: Depositphoto

Depuis 2015, 1,3 M de personnes sont sorties du seuil de la pauvreté, selon l’Enquête canadienne sur le revenu de 2019. Environ 10% de la population canadienne vit sous le seuil de pauvreté, un taux en constante baisse depuis 2015.

L’enquête canadienne sur le revenu 2019 démontre que le nombre de personnes en situation de faible revenu diminue année après année. Si on enlève l’année 2015, associée au choc pétrolier en Alberta, «le taux de pauvreté a baissé d’une marge statistiquement significative chaque année depuis 2012», explique l’enquête.

En 2015, près de 5 millions de personnes, soit 14,2 % de la population, vivaient en situation de faible revenu. En quatre ans, 1,3 M de personnes sont sorties de cette zone.

«En 2019, 2,7 millions d’adultes âgés de 18 à 64 ans vivaient sous le seuil de la pauvreté» – Enquête canadienne sur le revenu 2019

En 2019, environ 680 000 enfants vivaient sous le seuil de la pauvreté au Canada, comparativement à 1,1 M en 2015. Par rapport à 2015, 45 000 aînés de moins vivaient dans la pauvreté en 2019.

Pour établir le seuil officiel de la pauvreté, le Canada a choisi la mesure fondée sur le panier de consommation (MPC). Selon cet indice, une famille vit dans la pauvreté si son revenu n’est pas suffisant pour permettre l’achat d’un panier de biens et de services précis dans sa collectivité.

Moins d’inégalités

Pour déceler les inégalités, Statistique Canada utilise le coefficient de Gini, «un indice qui prend une valeur variant de 0 à 1, où 0 signifie l’égalité parfaite et 1 signifie une inégalité parfaite».

«Le niveau de 0,299 atteint en 2019 est le coefficient de Gini le plus bas mesuré pour le Canada depuis 1995» – Enquête canadienne sur le revenu 2019

Toutefois dans les tendances 2020, il apparaît que le taux de faible revenu était plus élevé «chez les Canadiens noirs (24,2 %) et les autres groupes issus des minorités visibles, ainsi que les Autochtones (28,4 %), que chez les personnes n’appartenant pas à une minorité visible (16,4 %)».

Les effets de la pandémie ?

Statistique Canada suggère que les prestations liées à la pandémie de COVID-19 pourraient avoir atténué l’effet des baisses de l’emploi et de la rémunération pour de nombreuses familles.

En effet, selon l’Enquête sur la population active effectuée en juin 2020, environ 28% des Canadiens âgés de 15 à 69 ans ont déclaré avoir reçu une forme quelconque d’aide fédérale (Prestation canadienne d’urgence, Prestation canadienne d’urgence pour étudiants, prestations régulières d’assurance-emploi). Cela aurait réduit les baisses de revenus d’emplois.

Articles récents du même sujet