Actualités
18:14 12 juillet 2018

Vers un nouveau service de vélo-taxi pour les soins de santé des aînés

Vers un nouveau service de vélo-taxi pour les soins de santé des aînés
Photo: Archives Informateur de RDP

Fort du succès du vélo-taxi pour les aînés proposé depuis 2016 dans l’arrondissement, le centre d’action bénévole (CAB) de Rivière-des-Prairies étudie la possibilité de créer un service similaire uniquement dédié à la santé.

Afin d’évaluer le besoin pour ce service innovant, le CAB RDP a lancé un sondage au début du mois de juin auquel il est possible de participer jusqu’à la fin août. Si la réponse du milieu est positive, le vélo-santé verra le jour lors de la saison estivale 2019 et sera réservé aux plus de 55 ans. Selon Corinne Colon, la directrice générale de l’organisme, cette idée présente plusieurs avantages.

«C’est écologique et cela va permettre de diversifier les modes de transport. Ce sont des bénévoles qui pédaleront pour transporter les gens pour leurs besoins de santé de proximité, donc uniquement sur le territoire de RDP», détaille-t-elle.

Le centre est accompagné dans cette démarche par l’Association québécoise de défenses des droits des personnes retraitées et préretraitées de la Pointe-de-l’Île (AQDR-PDÎ). Ces deux organismes veulent mettre en commun leur expertise puisque le CAB propose déjà le taxi-santé en voiture et que l’AQDR-PDÎ a lancé un service de vélo-taxi pour les aînés en 2016.

«On a déjà des gens qui sont prêts à embarquer là-dedans. On fait ce sondage pour s’assurer du besoin, mais c’est sûr qu’il y a une demande», pense Christine Guillemette, coordonnatrice générale de l’AQDR-PDÎ.

Les vélos qui seront utilisés pour ce service seront similaires à ceux déjà utilisés pour le transport des aînés dans le quartier. Il s’agira donc d’équipements à trois roues comprenant un siège couvert à l’arrière pour transporter deux personnes. Le CAB RDP n’envisage pour l’instant d’en acheter qu’un si le sondage est concluant. Pour assurer l’entretien des vélos et la gestion, un coût minime sera demandé aux bénéficiaires.

Bon pour l’esprit
Le vélo-taxi a déjà fait de nombreux adeptes dans l’arrondissement et L’AQDR-PDÎ constate une hausse de l’achalandage. Preuve de cet engouement, environ 900 déplacements ont été réalisés l’an dernier durant la saison estivale qui n’était pourtant que la deuxième de ce programme. Les responsables de l’organisme sont persuadés que cette hausse est la conséquence des bienfaits que provoque ce mode de transport alternatif sur les aînés.

«C’est actif et c’est plus vivant. Cela les ramène à l’imaginaire de l’enfance, on profite du plein air, cela permet de briser l’isolement et de profiter plus tranquillement de la vie de quartier. Il y a tout un contact qui se fait», souligne Christine Guillemette.

Corinne Colon croit aussi à cet aspect positif et espère justement encourager la «visée intergénérationnelle et interculturelle» si le projet de vélo-santé voit le jour.

«Il encouragera les bénéficiaires à sortir de leur isolement pour vivre des moments significatifs et créer des liens de par leurs échanges avec les bénévoles accompagnateurs», fait valoir la directrice générale du CAB RDP.