Rivière-des-Prairies
19:19 6 avril 2020 | mise à jour le: 7 avril 2020 à 09:38 temps de lecture: 3 minutes

Coronavirus : une clinique de RDP traitera les patients «chauds»

Coronavirus : une clinique de RDP traitera les patients «chauds»
Photo: Clara Loiseau

Une clinique de Rivière-des-Prairies a obtenu le feu vert des autorités sanitaires pour recevoir et traiter des patients « chauds », c’est-à-dire les personnes atteintes du coronavirus. Toutefois, un manque de bénévoles pourrait contraindre l’établissement à revoir sa position dans les prochaines semaines.

Pour désengorger les hôpitaux, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Est de Montréal avait lancé un appel aux cliniques médicales de son territoire pour recevoir des patients atteints du coronavirus. Ces derniers, appelés «patients chauds», sont des personnes qui «présentent des symptômes infectieux ou testées positif à la COVID-19», explique le Dr Loubert, directeur des services professionnels adjoint au CIUSSS.

Dans Rivière-des-Prairies, la clinique 8260 a répondu à l’appel. Après avoir été visité par le CIUSSS de l’Est, le feu vert a donné. Désormais, en plus de maintenir un service habituel aux citoyens du quartier, les patients «froids», ils soigneront les personnes atteintes du coronavirus.

Selon le Patrice Phaneuf, co-propriétaire de la clinique médicale 8260, ce seront principalement les «patients chauds» de Rivière-des-Prairies, Pointe-aux-Trembles et Tétreaultville qui seront envoyés à son établissement par les services téléphoniques de triage mis en place pour la crise sanitaire.

En s’occupant de ces deux types de clientèles, la clinique devient donc une clinique «mixte», indique Dr Loubert.

Mais pour éviter que les clients «chauds» et les clients «froids» puissent se contaminer en partageant le même espace, la clinique 8260 a dû être divisée en deux parties.

«Il a fallu faire des aménagements temporaires pour faire une section isolée, pour que les patients chauds soient dans une section définie», explique Patrice Phaneuf, co-propriétaire de l’établissement.

Un manque de bénévoles

La direction de l’établissement souhaite aussi contrôler les allées et venues dans son bâtiment afin d’assurer la sécurité de tous. Toutefois, cette mission s’avère difficile pour la clinique 8260, déjà en effectif restreint, explique M. Phaneuf.

Il aurait donc besoin d’une vingtaine de bénévoles, quatre heures par semaine, pour contrôler l’accès à la bâtisse.

«On a fait un appel sur la plateforme JeBénévole.ca, mais malheureusement ça a été infructueux, parce que même s’ils auront accès à tout le matériel de protection, les gens ont peur du virus», confie le co-propriétaire de la clinique.

«Si on a pas de coup de main, malheureusement nos ressources vont s’épuiser et on va peut-être devoir revoir notre mission», explique M. Phaneuf.

En date du 6 avril 2020, l’est de Montréal compte presque 600 cas de coronavirus. On retrouve 133 personnes infectées dans Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles et 151 dans Mercier – Hochelaga-Maisonneuve.

Articles similaires