Rosemont
18:57 8 octobre 2020 | mise à jour le: 8 octobre 2020 à 19:00 temps de lecture: 3 minutes

Le futur parc Marcel-Pepin se dévoile

Le futur parc Marcel-Pepin se dévoile
Photo: Arrondissement Rosemont-La Petite-PatrieUn nouveau parc verra le jour au coin de Rachel et Marcel-Pepin.

L’arrondissement a présenté le concept final du parc Marcel-Pepin. À la fois îlot de fraîcheur et lieu de rencontre, le parc devrait voir le jour à l’automne 2021.

Ce parc, réclamé depuis plusieurs années par les résidents du quartier, sera aménagé sur le terrain inutilisé qui se trouve au coin des rues Rachel et Marcel-Pepin, proche des shops Angus.

Pour réaliser ce projet, l’arrondissement a prévu un budget de 1,4 M$, incluant les travaux de décontamination qui pourraient coûter jusqu’à 500 000$.

«Un parc de quartier est un lieu où se rencontrent des personnes de tous les âges et de tous les milieux. Nous voulons qu’il soit au cœur de la vie citoyenne du quartier», a déclaré Christine Gosselin, conseillère à l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie pour le secteur du Vieux-Rosemont.

Les plans ayant été réalisés durant la pandémie, les bancs et les tables seront répartis à travers le parc pour permettre la distanciation physique.

«Initialement, le mobilier urbain devait être regroupé à un seul endroit, mais la pandémie a impacté la conception du site. On souhaite aussi que le parc soit résilient et dure dans le temps», a expliqué Marie-Josée Dumais, architecte-paysagiste en charge du projet.

Les arbres plantés ont ainsi été choisis notamment pour leur longévité, comme les chênes qui peuvent vivre jusqu’à 300 ans. Ils serviront également à créer un îlot de fraîcheur en plus de l’ombrière couverte de plantes grimpantes qui sera installée au centre du parc, au-dessus d’une fontaine.

Un site historique et ludique

L’histoire du lieu a aussi été prise en compte et sera intégrée au parc, notamment grâce à un tracé le long du sentier principal. Le site a en effet une histoire riche puisqu’il a notamment accueilli «l’hôpital des varioleux» à la fin du XIXe siècle, puis le centre de réhabilitation Meurling jusque dans les années 1970.

Les blocs de roche calcaire seront aussi placés le long du deuxième sentier rappelant la carrière anciennement située sous le parc. Ces blocs permettront d’ailleurs le jeu libre pour les enfants. Une pompe à eau sera aussi aménagée pour leur permettre de jouer et de se rafraîchir l’été.

Les travaux devraient commencer en mai 2021 et se poursuivront jusqu’au mois de novembre de la même année. Le nom du parc sera décidé par le Comité toponymie de la Ville de Montréal. Il est toutefois possible de faire des suggestions à l’arrondissement.

Articles similaires