Sud-Ouest
14:00 21 octobre 2020 | mise à jour le: 21 octobre 2020 à 14:00 temps de lecture: 3 minutes

Une entrepreneure du Sud-Ouest finaliste aux Prix Femmes d’affaires du Québec

Une entrepreneure du Sud-Ouest finaliste aux Prix Femmes d’affaires du Québec
Photo: Nicolas Brasseur/MétroL’avocate et entrepreneure, Natacha Mignon, est finaliste pour le concours Prix Femmes d’affaires du Québec.

Une entrepreneure du Sud-Ouest fait partie des 33 finalistes du 20e concours Prix Femmes d’affaires du Québec (PFAQ). Natacha Mignon est en nomination dans la catégorie Entrepreneure active à l’international.

«Quelque part, ça représente le succès d’une équipe. Une vision qu’on a eue sur le monde de l’immigration sur la façon de traiter les demandes», explique l’avocate.

Mme Mignon a fondé en février 2017 le cabinet Immetis Services Juridiques avec son associé Marc-André Ranger. Les entrepreneurs ont choisi d’installer les bureaux de l’entreprise à Pointe-Saint-Charles en raison de la proximité avec le centre-ville.

Résidente de l’arrondissement Le Sud-Ouest depuis 10 ans, elle a fait ses études en France et y a travaillé durant quelques années. C’est en 2008 qu’elle a immigré, au moment où le Québec et la France ont conclu un accord permettant aux avocats de venir pratiquer dans la province.

Afin d’être admise, elle a dû passer un examen professionnel. En 2010, elle a été admise au Barreau du Québec.

Découvrir une passion

Elle a poursuivi sa carrière en litige civil et commercial dans un cabinet de Montréal. Au fil du temps, Mme Mignon dit avoir découvert une passion pour les dossiers touchants les familles à l’international.

«Le fait que je sois moi-même immigrante, j’ai eu de plus en plus une clientèle en immigration», explique-t-elle.

«Travailler en immigration, ça a été une révélation et une passion. C’était la vie des familles qui me touchait.» – Natacha Mignon

C’est à partir de ce moment qu’elle s’intéresse à cette spécialité, avant de rencontrer son associé et de créer son cabinet. «On avait une vision commune de [la manière] d’offrir le service en immigration», explique-t-elle.

Adaptation

Comme le cabinet travaille avec beaucoup de clients à l’étranger, notamment en Europe, les échos du virus se sont rapidement rendus aux oreilles de Mme Mignon. Afin d’être prête, l’équipe d’Immetis a créé une adresse courriel dédiée aux questions concernant l’immigration et la COVID-19, en plus de rendre disponibles plusieurs articles sur le sujet sur leur site Web.

«On est devenu une référence pour les employeurs et les salariés qui font affaire à l’étranger», souligne-t-elle.

Le 20e concours annuel des Prix des Femmes d’Affaires du Québec aura lieu sous forme de gala virtuel le 17 novembre. Au total, onze catégories seront présentées.

Articles similaires