Art de vivre
07:00 31 mars 2021 | mise à jour le: 31 mars 2021 à 07:07 temps de lecture: 4 minutes

Boire un café et jouer au tennis de table au même endroit dans Ville-Émard

Boire un café et jouer au tennis de table au même endroit dans Ville-Émard
Photo: Denis Germain/Collaboration spécialeLes entrepreneurs derrière le Café TT dans Ville-Émard.

Une ancienne joueuse de tennis de table a ouvert une boutique-café dans le Sud-Ouest afin de combiner sa passion pour la restauration et le sport.

Il s’agit du TT Café, pour table tennis, un sport olympique qui oppose deux ou quatre personnes ayant de petites raquettes autour d’une table. Le commerce de Ville-Émard est muni de deux tables de jeu.

«On voulait ouvrir un café et pour être différent, on a trouvé le tennis de table. C’est une expertise qu’on connait [avec l’entrepreneuriat]», explique la pongiste et copropriétaire du TT Café, Li Ly. Son père, qui est chef, et un de ses amis ont également embarqué dans le projet.

Ouvert en 2019, le commerce propose des mets chinois et vietnamiens, comme de la soupe, des sandwichs, des bols de riz, ainsi que du café de spécialité, avec différents accessoires disponibles à l’achat.

Il est également possible d’acheter de l’équipement de tennis de table, comme des raquettes.

Parcours

La jeune athlète et entrepreneure de 26 ans, qui vit dans le Sud-Ouest depuis son jeune âge, a commencé à pratiquer ce sport à l’âge de 10 ans. Celle qui s’exerçait au Complexe récréatif Gadbois dans Saint-Henri a fait partie de l’équipe provinciale et nationale de tennis de table.

Même si sa dernière compétition remonte à 2013, elle s’implique comme entraineur dans son café depuis bientôt deux ans. Avant de se tourner vers la restauration, Li Ly avait fait des études en marketing.

«Je suis allée dans [l’industrie du] café. C’est une deuxième passion. Ma famille est plus dans le côté entrepreneur, donc j’ai ouvert ma propre place», mentionne-t-elle.

«On n’aimait pas nos jobs. On voulait trouver quelque chose qui nous donnait plus de sens dans la vie.» – Li Ly

Cours

Avant la pandémie, des cours de base de tennis sur table étaient offerts sur place. Même si le commerce a pu poursuivre ses activités, l’activité sportive, elle, a été mise sur pause.

À compter du 26 mars, les cours pourront reprendre graduellement à la suite de l’annonce de Québec concernant les activités intérieures en zone rouge. L’équipement et les tables seront désinfectés entre chaque utilisation.

«On avait des tournois, mais on va juste recommencer [à offrir] des cours et du jeu libre», affirme Mme Ly.

Les entrainements d’environ une heure montrent aux débutants la posture à prendre lors des parties, la bonne manière de tenir une raquette, les façons de faire les coups droits et les revers. Les participants apprennent également les différents règlements du tennis de table.

«Notre but, c’est vraiment de donner des cours pour que les amateurs connaissent la base et puissent pratiquer pour devenir meilleur», souligne Mme Ly.

Intérêt

Quelques parcs du Sud-Ouest proposent des tables de ping-pong extérieures. C’est le cas, entre autres, des espaces verts Ignace-Bourget et Campbell-Ouest. Même si les amateurs ont pu profiter de ces installations au cours des dernières années, rien n’est gagné au niveau professionnel dans la province.

«On a de moins en moins de joueurs compétitifs [au Québec]», explique la pongiste. Elle évoque également un manque de coaching auprès des jeunes.

Avec l’ouverture de son café, des pratiquants du quartier viennent profiter des installations de TT Café. Il y a également de nouveaux adeptes à cette discipline qui se sont joints.

«On a trouvé tellement d’amateurs qui ne savaient pas que le tennis de table est un sport olympique», dit-elle.

Le TT Café est situé sur la rue Saint-Patrick, en bordure du canal de Lachine, à une dizaine de minutes des stations de métro Saint-Henri et Monk.

Articles similaires