Sud-Ouest
07:00 26 mars 2021 | mise à jour le: 26 mars 2021 à 10:33 temps de lecture: 3 minutes

Réouverture des gyms attendue dans le Sud-Ouest

Réouverture des gyms attendue dans le Sud-Ouest
Photo: Gracieuseté UNI TrainingQuébec a confirmé la réouverture des salles de gyms à compter du 26 mars.

Après près d’un an d’incertitudes, Québec a permis la réouverture des salles d’entraînement et des complexes sportifs, avec certaines conditions afin d’éviter la propagation de la COVID-19. Mieux vaut tard que jamais selon des intervenants du Sud-Ouest.

À compter du 26 mars, les personnes en zones orange et rouge pourront de nouveau s’entraîner à l’intérieur, seules, en groupe de deux ou en famille dans des gymnases, des complexes sportifs ou des salles d’entraînement, notamment. Le nombre de pratiquants d’une activité sportive extérieure demeure toujours à huit personnes.

«C’est depuis un an qu’on aurait dû être ouvert», admet Chris Ince, entraîneur privé chez UNI Training à Pointe-Saint-Charles.

Les gyms devront tenir un registre obligatoire, en plus de mettre en place des mesures afin de respecter la distanciation de deux mètres.

Au cours des derniers jours, un intérêt pour la réouverture des salles a été remarqué par l’entraîneur privé. Depuis la conférence de presse de François Legault, le gym du Sud-Ouest reçoit de nouvelles demandes d’inscription.

«On n’est pas une grosse entreprise. On a une communauté intime. Alors c’est bon de voir que tout le monde est excité de revenir», explique M. Ince, qui est entraîneur privé depuis 1997.

«On est dans l’industrie de la santé […] On travaille avec le monde âgé, les personnes blessées et celles qui veulent améliorer leur santé et leur bien-être.» – Chris Ince

Comme bien d’autres entreprises, le centre a offert des cours virtuels à ses membres pendant la pandémie.

UNI Training propose également des services auprès de professionnels, comme le recours à un ostéopathe, un physiothérapeute ou un entraîneur privé, notamment.

Réouverture du Centre sportif

La réouverture des salles d’entraînement amène également le retour des centres sportifs comme celui de l’École de technologie supérieure (ÉTS) dans Griffintown. Les membres de la communauté étudiante pourront donc prendre de petites pauses entre leurs cours afin d’aller se ressourcer.

«Ça va vraiment faire du bien. Ce n’est pas évident [la pandémie], surtout avec les études en ligne. C’est une réouverture qui est attendue par les étudiants», affirme Danny De Courval, responsable du Centre sportif de l’ÉTS.

Au cours des derniers mois, des cours d’entraînement en ligne ont été offerts gratuitement. Par exemple, chaque midi, des séances virtuelles étaient disponibles et nécessitaient peu d’équipement, de manière que chaque personne puisse le faire individuellement chez soi. Des cours de cardiovélos étaient également offerts deux jours semaines.

Outre l’entraînement, les étudiants et les membres du Centre sportif de l’ÉTS peuvent également faire des activités multisports ainsi qu’accéder à la clinique de physiothérapie de l’établissement.

Des mesures ont été mises en place afin de maintenir la distanciation entre les membres.

Articles similaires