Sud-Ouest

Création de saucisses dans Pointe-Saint-Charles

Le propriétaire de l’entreprise de Charcute ta saucisse, Jason Prévost. Photo: Gracieuseté

Une nouvelle entreprise de Pointe-Saint-Charles aide les personnes dans le besoin en déposant quelques fois par mois certains de ses produits, comme des saucisses, dans le frigo communautaire du Bâtiment 7.

Mis sur pied en mai, en pleine pandémie, Charcute ta saucisse est un projet de Jason Prévost, un résident de Pointe-Saint-Charles depuis quatre ans.

«C’est un petit projet COVID. À la base, l’idée était vraiment juste de découvrir la passion pour le fumage [de la viande et des poissons] et la saucisse», explique Jason Prévost, propriétaire de Charcute ta saucisse.

Des saucisses différentes

Avant de lancer son entreprise, il a travaillé pendant un an à développer plusieurs recettes afin de trouver les meilleures saveurs.

«Le but est de changer un peu de la saucisse des années 60 avec des épices italiennes et de faire des saucisses funkys avec du fromage, du foie gras, des légumes ou du smoked meat. C’est d’y aller un peu plus intense», précise le propriétaire âgé de 30 ans.

Depuis 10 ans, il travaille pour une entreprise qui fournit des produits et des uniformes aux restaurants. Au fil du temps, il a développé une passion pour le domaine culinaire.

«J’ai commencé à avoir des contacts avec des gens de la restauration, des personnes expérimentées. J’ai eu un grand plaisir à découvrir le côté gastronomique de la cuisine», affirme celui qui a toujours voulu devenir entrepreneur.

J’avais besoin de quelque chose pour m’extérioriser et me trouver une passion qui allait me donner un objectif plus important dans ma vie.

Jason Prévost

Aider

Jason Prévost accorde beaucoup d’importance au fait de donner aux personnes dans le besoin, dans un coin du Sud-Ouest parfois caractérisé comme un quartier défavorisé et un désert alimentaire.

«Je sais à quel point il y a un embourgeoisement dans Pointe-Saint-Charles, les loyers commencent à devenir chers, il y a beaucoup de difficultés par rapport à tout ça», souligne-t-il.

Au Bâtiment 7 du quartier, il dépose régulièrement quelques saucisses, mais aussi d’autres produits qu’il conçoit, afin de permettre à ceux qui ont moins d’argent de se nourrir.

«Mon intention première était de trouver un moyen pour que les gens qui ont moins d’argent puissent quand même être capables de manger quelque chose de bien préparé, sans nécessairement payer 20 $ l’assiette», dit M. Prévost.

Outre des saucisses, on peut également trouver du saumon fumé, du porc effiloché, du bacon fumé et du smoked meat. D’autres produits pourraient voir le jour dans les prochains mois, puisque le propriétaire dit être constamment en développement de recettes.

D’ailleurs, il se consulte beaucoup les gens afin de créer de nouvelles saveurs. Il aimerait créer une nouvelle variété de saucisse au moins une fois par mois.

Pour le moment, les produits de l’entreprise sont seulement disponibles en ligne. En revanche, Jason Prévost n’exclut pas de mettre éventuellement sur pied un restaurant gastronomique afin de permettre aux gens de déguster ses produits sur place.

Articles récents du même sujet