Vaudreuil-Soulanges
09:00 12 décembre 2020 | mise à jour le: 12 décembre 2020 à 09:45 temps de lecture: 3 minutes

Christian Gonzalez, photographe régional passionné

Christian Gonzalez, photographe régional passionné
Photo: Gracieuseté

Après une longue carrière en communications et marketing, le Vaudreuillois Christian Gonzalez a développé une passion pour la photographie. Depuis, il multiplie les clichés afin de mettre en valeur la région qu’il habite depuis 19 ans.

D’origine française, il arrive à Vaudreuil-Dorion en 2001 pour y rejoindre sa femme. Séparé depuis, il a décidé d’y rester d’abord pour son fils, mais aussi parce qu’il est tombé en amour avec la région.

C’est d’ailleurs pourquoi il la photographie autant. «Les gens ici ont un esprit de communauté que j’adore, explique Christian Gonzalez. Il y a souvent quelque chose qui se passe à prendre en photo et même quand il n’y a rien, les paysages et la lumière sont magnifiques.»

Depuis 10 ans, il a réalisé plusieurs contrats avec les municipalités de la région et plusieurs artistes locaux. Ce n’est cependant pas pour l’argent qu’il pratique la photo.

N’étant pas photographe de formation, et à la retraite depuis quelques années, il photographie par passion. «Quand je suis payé pour le faire c’est tant mieux, mais ça reste un bonus, avance l’homme dans la mi-soixantaine. Je le fais parce que c’est presque thérapeutique pour moi.»

Moment déclencheur

Christian Gonzalez pratique la photographie plus sérieusement depuis 2010. Il venait alors de fonder le site internet talentsdici.com qui se veut un bottin des artistes de la région.

«Pour moi, une journée sans photo c’est une mauvaise journée. Même si j’en fais qu’une seule d’un écureuil, par exemple, ça me rend heureux.»
-Christian Gonzalez

N’ayant pas accès aux portraits de chacun d’entre eux, il est allé les prendre en photo. Cet évènement a déclenché sa passion. «Je ne m’étais jamais rendu compte que ça pouvait autant me passionner, dit-il. J’ai réalisé qu’il y avait plus de possibilités avec ce médium que de simplement appuyer sur le déclencheur.»

Il donne aujourd’hui des cours de photo en parascolaire à l’école de la Cité-des-Jeunes dans l’objectif de déclencher ce même déclic chez les élèves.

«Quand les gens réalisent qu’il y a mieux à faire avec la photo, il s’ouvrent à un monde de possibilités», affirme M. Gonzalez.

COVID-19

Plusieurs contrats du photographe ont été annulés en raison de la pandémie. Son agenda était rempli de janvier à novembre 2020, mais très peu de contrats se sont concrétisés.

Bien qu’il aime faire de la photo comme passe-temps, il admet avoir hâte que les rassemblements soient de nouveau permis.
«Je commence à en avoir un peu marre de photographier les bernaches, affirme-t-il. C’est rendu que je les connais toutes par leur prénom!»

Il reprendra du service de façon professionnelle une fois que la pandémie sera chose du passé. À plus long terme, il aimerait éventuellement réaliser un projet photographique plus spécifique pour éventuellement en faire une exposition.

34 000
Nombre de photos de Vaudreuil-Soulanges, après tri, réalisées par Christian Gonzalez depuis ses débuts en photographie.

Articles similaires