Vaudreuil-Soulanges
16:52 11 février 2021 | mise à jour le: 12 février 2021 à 11:30 temps de lecture: 3 minutes

Pas de subvention pour le projet d’aréna sur l’île Perrot

Pas de subvention pour le projet d’aréna sur l’île Perrot
Photo: Olivier Boivin/Métro Média

Le projet de construction d’un nouvel amphithéâtre par les quatre municipalités de L’île Perrot s’est vu refusé au programme de subvention de Québec pour les infrastructures récréatives et sportives. Les Villes gardent toutefois le cap et comptent trouver un nouveau moyen pour sa réalisation.

Évalué entre 15M$ et 20 M$, le projet vise l’aménagement d’un aréna muni de deux glaces sur le terrain de l’école secondaire du Chêne Bleu à Pincourt, en face de l’ancien complexe sportif abandonné.

Les municipalités se disent déçues de la tournure des évènements, mais sont loin de vouloir lancer la serviette.

«Le projet ne peut pas mourir. Ça prend des infrastructures sportives sur l’île, soutient la mairesse de Notre-Dame-de-L’Île-Perrot, Danie Deschênes. Il y a un manque important à ce niveau-là dans notre secteur.»

La raison pour laquelle le projet a été écarté de l’aide financière est toutefois absence dans la lettre de refus reçue par les magistrats.

«Nos directions générales vont tenter de savoir quelles étaient nos faiblesses afin de pouvoir déposer d’autres demandes de subvention, continue-t-elle. On va aussi regarder d’autres programmes et d’autres appuis pour pouvoir le réaliser.»

Longue haleine

Les démarches pour bâtir un aréna sur l’île Perrot sont en cours depuis 2003 alors qu’un complexe sportif privé devait voir le jour.

Une dispute légale sur le plan du financement du projet a poussé Pincourt à racheter le terrain situé en face de l’école du Chêne Bleu en 2012, avant qu’un nouveau désaccord entre deux promoteurs vienne mettre un frein au projet.

Le terrain est toujours la propriété de la Ville. En 2019, le maire Yvan Cardinal a annoncé que le complexe sportif à l’abandon sera démoli.

Complexe aquatique

Le projet de complexe aquatique de la Ville de L’Île-Perrot a également été refusé par le Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives.

La Ville ira quand même de l’avant et utilisera une portion de ses revenus du Programme de la taxe et sur l’essence et de la contribution du Québec afin d’amortir les 3,6 M$ qui seront nécessaires.

Ce montant de 850 000$ fera en sorte que l’augmentation des taxes liée à ce projet sera de 29$ par résidence. Les travaux débuteront cette année pour une ouverture à l’été 2022.

Articles similaires