Vaudreuil-Soulanges
16:17 19 mars 2021 | mise à jour le: 19 mars 2021 à 16:17 temps de lecture: 3 minutes

Un projet de 170 condos proposé aux résidents de L’Île-Perrot

Un projet de 170 condos proposé aux résidents de L’Île-Perrot
Photo: Capture d'écran

Un bâtiment de neuf étages comprenant 170 unités pourrait voir le jour sur le boulevard Perrot, sur le site de l’ancien restaurant Le Vieux Kitzbuhel. La Ville de L’Île-Perrot a entamé un processus de consultation publique auprès du voisinage avant d’aller plus loin dans le processus d’approbation.

Le projet de condos Azur du Groupe Farand nécessiterait trois modifications au plan d’urbanisme avant de voir le jour, dont la hauteur et le zonage. Un maximum de deux étages est permis sur ce terrain à vocation commerciale.

Un changement concernant la proportion de la superficie du terrain sur laquelle il est possible de construire un bâtiment est également prévu. Elle pourrait passer de 30 à 40% afin que l’immeuble puisse être érigé dans sa forme actuelle.

La Ville a présenté cette éventualité aux résidents du secteur lors de la première d’une série de plusieurs séances publiques, le 23 février, afin d’obtenir leur avis. La densification à cet endroit apporte des avantages à la municipalité, selon le maire de L’Île-Perrot, Pierre Séguin.

«Au lieu de construire 50 maisons sur 50 terrains, il y a une possibilité [de beaucoup] de portes dans un petit espace», explique-t-il.

L’aspect financier a aussi pesé dans la balance. Plus de 2 M$ seraient ajoutés aux coffres de la municipalité dans les deux premières années d’occupation de l’édifice en taxes.

«C’est sûr que je ne peux pas aller contre ça, affirme-t-il. Surtout quand la Ville n’a pas à investir dans des infrastructures pour accommoder le projet.»

Démarche

Compte tenu du nombre de changements qui devront être apportés au plan d’urbanisme, la Ville a décidé de tenir des séances de participation publique pour les résidents des zones voisines à l’emplacement proposé. La firme Tadros Relations publiques a été mandatée pour les organiser.

La municipalité prendra en considération le résultat de cette démarche avant de donner le feu vert à la construction du nouveau bâtiment dans sa forme actuelle.

«Si on va de l’avant avec le projet, si on y va avec des modifications ou un projet complètement changé, tout est sur la table actuellement», soutient le maire.

Un résident du secteur, Diego Lythgoe, est inquiet de l’impact d’un tel développement dans son quartier. Il a créé une pétition afin de s’opposer au projet. Quelque 174 résidents des environs y ont apposé leur signature.

«Il y aurait beaucoup de voitures qui seraient ajoutées, explique-t-il. En plus, c’est le dernier endroit dans le secteur qui aurait pu être acquis par la Ville afin d’en faire un parc pour nous donner accès aux berges, tel que c’est encouragé dans le plan d’urbanisme.»

Le maire de L’Île-Perrot préfère s’abstenir pour l’instant d’intervenir dans les discussions des citoyens. Il continuera cependant d’assister aux séances de participation publique, dont la prochaine est prévue le 23 avril, après quoi un rapport sera fourni à la Ville.

Le conseil municipal devrait prendre une décision sur l’avenir du projet à la fin du printemps ou au début de l’été.

Articles similaires