Verdun

Manque d’organisation dénoncé à L’Île-des-Soeurs

Manque d’organisation dénoncé à L’Île-des-Soeurs
Photo: Capture d'écran

Il manque huit classes à L’Île-des-Sœurs pour accueillir tous les élèves de l’école des Marguerite lors de la prochaine rentrée scolaire. La Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) a donc pensé à une annexe pour les placer dans le bâtiment commercial situé au 14 Place du Commerce. La décision qui a été annoncée alors que les inscriptions sont déjà ouvertes suscite les questionnements.

En une semaine, quelque 129 signatures ont été recueillies avec la pétition mise en ligne par six parents qui regrettent la manière dont l’annonce a été faite. Un mémo aurait été envoyé par courriel le 21 mars à 22h30 et des membres du personnel enseignant auraient commencé à en parler aux enfants dès le lendemain.

«Pour un bon nombre de familles directement concernées, la situation n’avait pas été préalablement discutée à la maison, souligne la pétition. Vous comprendrez que des parents ont dû intervenir auprès d’enfants bouleversés sans avoir en main les informations requises pour les rassurer.»

Ils décrivent la solution de la CSMB comme étant ni souhaitable, ni adéquate pour le bien-être de leurs enfants. Ils veulent donc commencer par revoir les jeunes impactés. «Spécifiquement, nous désirons obtenir une confirmation objective et vérifiable du nombre d’élèves inscrits à l’école et qui ne résident pas dans le bassin initial, mais fréquentent tout de même l’école des Marguerite», est-il inscrit.

Manque de préparation
Une autre maman, Lydia Alder, trouve regrettable de se trouver encore dans cette situation. «La troisième école est nécessaire et c’était clairement indiqué dans le rapport de l’Office publique de consultation de Montréal avant la construction de la deuxième école. On paie pour le manque de planification des années précédentes, des dizaines d’années en arrière, avant le boom des constructions», pense-t-elle.

Elle nuance toutefois sa position. «L’annexe n’est pas une situation idéale, mais c’est mieux que des transferts dans différentes écoles de Verdun, considère-t-elle. Mon enfant s’adaptera sans problème, comme la plupart des enfants. Mais, j’aimerais en savoir plus sur le gym, la cour, la qualité de l’air et les ondes électromagnétiques des antennes de Rogers sur le toit.»

Les commentaires peuvent être envoyés par courriel à la CSMB, annexe.des.marguerite@csmb.qc.ca, et à la fin de la semaine, une foire aux questions devrait être mise à disposition.

Élus municipaux
«Je pense que les parents vont apprécier le fait d’avoir les enfants sur L’Île-des-Sœurs, explique le maire de Verdun, Jean-François Parenteau. Le positionnement, on peut toujours en discuter. Est-ce qu’il y avait d’autres options? Je n’ai pas eu la chance de faire l’inventaire avec eux. Maintenant, l’important est d’accélérer le pas pour la troisième école.»

Ce sont d’ailleurs des parents qui ont averti les élus de l’organisation d’une soirée d’information le 28 mars.

«Ils ont présenté leurs solutions. Ils avaient vraiment travaillé sur une, qui est l’édifice où il y a Desjardins à L’Île-des-Sœurs. C’est sûr que pour les parents, il y a un peu un choc parce que ce n’est pas l’image que l’on se fait d’une école primaire au Québec», rapporte la conseillère d’arrondissement, Véronique Tremblay.

Elle ajoute que beaucoup d’interrogations de parents restaient en suspens, par exemple pour savoir quelles classes seraient concernées.

La CSMB n’a pas pu commenter avant d’aller sous presse.

Pour plus d’infos sur la présentation et sur la pétition.

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Julien

    C’est drôle, j’ai comme le feeling que la Ville n’a pas autant tergiversé avant d’émettre tous les permis de construction des nouvelles tours à condo de la Pointe Nord. L’administration publique à deux vitesses à son meilleur…