Île-des-Sœurs
07:57 14 mai 2020 | mise à jour le: 14 mai 2020 à 08:00 temps de lecture: 3 minutes

Le projet de bande cyclable fait bondir les plaintes chez l’ombudsman

Le projet de bande cyclable fait bondir les plaintes chez l’ombudsman
Photo: IDS/Verdun-Hebdo - ArchivesSuivant les recommandations de l’ombudsman, l’arrondissement a fait des travaux pour que la bande cyclable se prolonge dans les saillies de trottoir, rendant la piste plus sécuritaire.

Les plaintes concernant Verdun ont bondi au bureau de l’ombudsman, passant de 15 en 2018 à 58 l’an dernier. Cette importante hausse s’explique par le projet de bande cyclable sur la rue De Verdun, sévèrement critiqué.

Plus de la moitié des plaintes concernent la piste cyclable. Parmi elles, on retrouve un groupe de citoyens qui juge erronée la méthode de calcul retenue par l’arrondissement pour son étude de déploiement. Dans son rapport pour Verdun, l’ombudsman les considère comme fondées.

L’administration locale s’engage à effectuer des modifications sur ce plan et revoir ses méthodes dans les dossiers qui nécessitent l’approbation du Règlement sur les plans d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA).

Par ailleurs, une trentaine de dossiers concernait l’absence de consultation et la perte d’espaces de stationnement. Pour l’ensemble du secteur, 6 % des cases ont été retirées dans le cadre du projet pilote, soit 275 sur 4756.

L’arrondissement a consulté les commerçants afin d’entendre leurs préoccupations et trouver des solutions. Durant la séance, un sondage de la firme Arpent a révélé que 60% d’entre eux ont remarqué une baisse d’achalandage et près de 40% disent avoir observé des répercussions directes sur leur revenu.

Sécurité

Devant l’ampleur de la contestation, Me Johanne Savard a instauré une enquête sur les bandes cyclables.  Elle a relevé des problèmes de sécurité pour les usagers, notamment les saillies de trottoir aux intersections forçant les cyclistes à dévier dans la voie de circulation des véhicules.

Les corrections ont déjà été apportées, la piste se prolonge désormais dans ces saillies. Du marquage au sol est ajouté pour limiter les risques de conflits cyclistes-piétons, bien que cette opération ait été retardée cette année en raison des mesures sanitaires reliées au coronavirus.

Rôle

L’ombudsman a pour principal mandat de protéger les droits municipaux des citoyens. Le bureau traite les plaintes de citoyens susceptibles d’être personnellement lésés.

Il peut intervenir pour résoudre des situations problématiques dans le fonctionnement de la Ville de Montréal. Son rôle est de sensibiliser les décideurs municipaux à certaines problématiques.

Depuis 2003, année de création du bureau de l’ombudsman, Me Johanne Savard a supervisé les opérations. Elle quitte ses fonctions cette année.

Articles similaires