La voilà, la vérité.

Il en vient du monde à cette place là et j’en vois beaucoup également Aussi bien vous dire que je ne vous ai pas reconnu, ni de loin ni de dos ! Et il faut dire que ça faisait très très longtemps..Alors, s’il-vous-plait, ne sautez pas aux conclusions trop vite (comme si j’étais quelqu’un qui avait voulu carrément refuser de vous saluer). J’avais des doutes,et en plus j’étais nerveux et ça du être la même chose pour vous. Il me fallait reprendre la plume pour vous écrire. Alors merci de votre compréhension et bon week-end.

Aucun intérêt à vous mentir.,